DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Canada : pari raté pour Justin Trudeau, le Parti libéral rate la majorité au parlement

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Justin Trudeau lors de son discours de "demi-victoire" aux législatives à Montréal, Québec, 21 septembre 2021
Justin Trudeau lors de son discours de "demi-victoire" aux législatives à Montréal, Québec, 21 septembre 2021   -   Tous droits réservés  ANDREJ IVANOV/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Pari perdu pour Justin Trudeau. Si les Libéraux ont bien remporté les législatives canadiennes, ce n'est qu'une demi-victoire pour le premier ministre sortant.

Justin Trudeau avait perdu sa majorité parlementaire il y a deux ans et c'est dans le but de la regagner qu'il avait convoqué ces élections législatives anticipées. Mais c'est raté, même s'il fait bonne figure :

"Vous nous renvoyez au travail avec un mandat clair pour permettre au Canada de traverser cette pandémie et de connaître des jours meilleurs. Mes amis, c'est exactement ce que nous sommes prêts à faire".

Justin Trudeau a été malmené pendant la campagne électorale, sur le terrain, il a dû faire face à chaque déplacement à une foule de manifestants en colère contre les mesures sanitaires. L'un d'entre eux lui a même lancé des graviers.

Et le conservateur modéré Erin O'Toole s'est montré être un adversaire redoutable. Jusqu'au bout, l'issue du scrutin semblait incertaine.

Le chef du parti conservateur a regretté que cette élection ait encore aggravé les divisions dans le pays :

"Il y a cinq semaines, Monsieur Trudeau a demandé une majorité. Il a dit que le parlement minoritaire était - je cite - " ingérable ". Mais ce soir, les Canadiens n'ont pas donné à Monsieur Trudeau le mandat majoritaire qu'il voulait".

Les quelque 27 millions de Canadiens étaient appelés à élire les 338 députés que compte la Chambre des communes.

Le Parti libéral de Justin Trudeau qui a obtenu 155 sièges va devoir compter sur les petits partis au parlement.

Jagmeet Singh, chef du Nouveau parti démocratique, a obtenu 26 sièges qui peuvent être déterminants pour la gouvernance.

Le Bloc Québecois de Yves-François Blanchet a aussi obtenu 31 sièges. Yves-François Blanchet s'est interrogé dans la soirée: "Tout ça pour ça ? Pas de gagnant, pas de perdant, mais sûrement un jugement sévère des gens qui se diront 'mais qu'est-ce que c'était que cette histoire?'".

Dans les mois à venir, comme il est minoritaire, Justin Trudeau demeurera à la merci d'un éventuel vote de défiance s'il perd ses appuis.

Les coalitions ne faisant pas partie de la culture politique canadienne, il devrait négocier le soutien d'une ou de plusieurs formations pour pouvoir gouverner et éviter d'être renversé par une motion de censure.

Justin Trudeau devrait bénéficier du fait que les autres formations ne voudront pas repartir en campagne électorale dans les prochaines semaines ou les prochains mois.

Historiquement, la durée de vie d'un gouvernement minoritaire au Canada est de 18 à 24 mois.

Sources additionnelles • AP, AFP