EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Angela Merkel vient soutenir son poulain, Armin Laschet, à la traîne dans les sondages

Angela Merkel vient soutenir son poulain, Armin Laschet, à la traîne dans les sondages
Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La chancelière allemande appelle a voter pour Armin Laschet, le candidat de la CDU, deuxième dans les sondages. Une défaite de son camp ternirait le bilan d'Angela Merkel.

PUBLICITÉ

A quelques heures des élections en Allemagne, Angela Merkel ne ménage pas ses efforts pour pousser les électeurs à choisir son héritier, et la CDU. Le candidat conservateur Armin Laschet est à la traîne dans les sondages

 "Dites-leur : il s'agit de votre avenir. De l'avenir de vos enfants. De l'avenir de vos parents, a lancé Angela Merkel. Et ce n'est que tous les quatre ans que vous avez la chance de décider au niveau fédéral qui créera cet avenir pour vous à Berlin. C'est pourquoi je dis deux votes pour la CDU. Et le deuxième vote pour Armin Laschet, pour que Armin Laschet devienne le chancelier de la république fédérale d'Allemagne. Merci beaucoup et bonne chance."

 Le candidat chrétien-démocrate, l'impopulaire et maladroit Armin Laschet, est crédité de 21 à 23% des suffrages, les conservateurs sont menacés de leur pire score électoral.

"Malgré tous les problèmes, toutes les controverses : ce plus grand projet depuis la Seconde Guerre mondiale, cette Union européenne est encore plus importante aujourd'hui dans ce monde instable, a déclaré Armin Laschet. Il s'agit donc maintenant de maintenir cet héritage. C'est notre mission".

 Le centre-droit a fourni au pays cinq des huit chanceliers de l'après-guerre. Mais cette fois c'est le rival du SPD, Olaf Scholz, qui part favori. La victoire de la gauche ternirait la fin du règne Merkel.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un revers électoral pour l'AfD en Allemagne

Une claque pour les socio-démocrates à Berlin

Macron et Scholz célèbrent l'unité : soixantième anniversaire de la réconciliation franco-allemande