DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Islande en route vers l'alternance ? La coalition gauche droite risque de perdre sa majorité

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
L'Islande en route vers l'alternance ? La coalition gauche droite risque de perdre sa majorité
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

En Islande, l'éparpillement des électeurs pourrait bien faire perdre sa majorité à l'inédite coalition gauche-droite.

Selon les derniers sondages, neufs partis politiques ont des chances dépasser la barrière des cinq pour-cent des suffrages nécessaires pour accéder au Parlement.

La Première ministre de gauche écologiste vise un deuxième mandat.

Katrin Jakobsdottir, Première ministre islandaise : "La principale question principale est de savoir ce que nous allons faire après Covid. Nous avons d'énormes défis à relever pour reconstruire l'économie, le faire d'une manière plus verte et durable, créer de nouveaux emplois, créer des emplois et s'assurer que la nouvelle économie sera diversifiée et verte."

Après quatre ans au pouvoir avec la gauche, les conservateurs du Parti de l'indépendance risquent de perdre des sièges, mais devraient, sauf la surprise, rester formation politique la plus large.

Bjarni Benediktsson, chef du Parti de l'indépendance : "Nous espérons un soutien important même s'il est dans la fourchette basse de nos plus hauts scores. On aimerait au moins atteindre le niveau des dernières élections, c'est-à-dire 25 % des suffrages."

La coalition sortante rassemble autour de la gauche écologiste les conservateurs du Parti de l'indépendance et les élus de centre-droit du Parti du progrès : un quatrième parti pourrait permettre à la Première ministre de se maintenir au pouvoir.