DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Élections législatives en Islande : le gouvernement va garder sa majorité

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Élections législatives en Islande : le gouvernement va garder sa majorité
Tous droits réservés  Copyright Alastair Grant/AP
Taille du texte Aa Aa

La coalition gauche-droite au pouvoir en Islande est en passe de garder sa majorité au terme des élections législatives samedi, mais le mouvement de gauche écologiste de la Première ministre Katrin Jakobsdottir ressort affaibli par rapport à ses deux alliés de droite.

À l'annonce des résultats partiels des élections législatives en Islande, applaudissements de soulagement au QG du mouvement Gauche-Verts, à la tête de la coalition au pouvoir : la majorité gouvernementale, qui selon les sondages, était menacée, a tenu.

Jamais depuis la faillite spectaculaire des banques islandaises en 2008 et la grave crise qui s'en était suivi, un gouvernement islandais sortant n'avait conservé sa majorité.

Mais le mouvement de gauche écologiste de la Première ministre Katrin Jakobsdottir ressort affaibli par rapport à ses deux alliés de droite. Peu après les réjouissances, une question se pose déjà : celle de la difficulté à former un nouveau gouvernement. "Nous allons d'abord réfléchir à nos résultats puis évaluer ce qui va se passer. Il y a évidemment beaucoup de choses auxquelles il faut penser avant de former un nouveau gouvernement ", explique Katrin Jakobsdottir. "Nous allons devoir analyser les scores précis des partis du gouvernement au total ainsi que nos résultats. Selon ces résultats préliminaires, nous perdons un peu de terrain et les progressistes augmentent."

Vers un changement de Premier Ministre

Selon ce comptage encore partiel, l'indéboulonnable Parti conservateur de l'indépendance obtiendrait, avec près de 26% des voix, 20 des 63 sièges du Parlement millénaire de l'Islande.

Mais avec 17% des voix, le grand vainqueur de la soirée est le Parti du progrès de centre-droit. Les progressistes de Sigurdur Ingi Jóhannsson gagneraient 13 sièges, cinq de plus que lors des élections précédentes de 2017.

Les progressistes sont donc en passe de ravir au mouvement Gauche-Verts de Mme Jakobsdottir le rang de deuxième parti d'Islande. La gauche écologiste reculerait à dix sièges, un de moins qu'il y a quatre ans (14,5%).

Selon les dernières projections, l'alliance est créditée de 41 des 63 sièges du Parlement, avec plus d'un tiers des voix comptabilisées. Malgré la crise du Covid-19, la majorité gouvernementale qui avait marqué le retour de la stabilité politique en Islande restera selon toute probabilité au pouvoir.

Si l'avenir de la coalition reste incertain, les trois chefs de partis avaient acté d'entamer des discussions s'ils parvenaient à maintenir la majorité gouvernementale, qui était menacée selon les sondages.

La question d'un changement de Premier Ministre va devoir se poser. La fragilisation de la Première ministre soulève en effet la question de son avenir à Stjórnarrádid, la modeste maison blanche où siègent les chefs de gouvernement islandais.