EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les migrants haïtiens ont quitté la frontière mexicaine

Les migrants haïtiens ont quitté la frontière mexicaine
Tous droits réservés Felix Marquez/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Felix Marquez/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Maxime Biosse Duplaneuronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les images de policiers à cheval agrippant des migrants pour les refouler de l'autre côté de la frontière sont devenues virales et ont choqué nombre d'Américains.

PUBLICITÉ

Les derniers migrants haïtiens qui se trouvaient à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis ont quitté les camps de fortune qu'ils occupaient et ont été accueillis dans des refuges. Notamment vers le centre d'accueil humanitaire de Val Verde, au Texas.

Plusieurs volontaires sont venus parfois de très loin pour aider, comme cet homme venu de l'OHIO : "Nous possédons tellement de choses, alors je veux leur donner un coup de main. Les aider à faire le premier pas, comme un enfant, et ensuite vous les verrez courir".

Les images de policiers à cheval agrippant des migrants pour les refouler de l'autre côté de la frontière sont devenues virales et ont choqué nombre d'Américains. Joe Biden a parlé d'actes "scandaleux".

Alejandro Mayorkas, Secrétaire d'Etat à la Sécurité intérieure : "Les images nous ont horrifiés par ce qu'elles suggèrent et ce qu'elles évoquent, non seulement par rapport à l'histoire de notre pays, mais malheureusement par le fait que cette page de l'histoire n'a pas été entièrement tournée. Et cela signifie qu'il y a beaucoup de travail à faire, et nous sommes très déterminés à le faire".

La ville de Del Rio, au Texas, a compté jusqu'à 15.000 personnes, dont de nombreux Haïtiens, en fin de semaine dernière. 2 000 d'entre elles ont été expulsées par avion vers Haïti. 12 000 autres devront se présenter à un juge de l'immigration pour défendre leur demande d'asile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Trump investi par le parti républicain

Joe Biden testé positif au Covid-19 : la pression pour le retrait de sa candidature s'accentue

Joe Biden et Donald Trump appellent à l'apaisement après la tentative d'assassinat