DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Pologne accusée de refouler illégalement des migrants

Access to the comments Discussion
Par Méabh Mc Mahon  & Euronews
euronews_icons_loading
Les forces de sécurités polonaises bloquent des migrants à la frontière avec le Bélarus
Les forces de sécurités polonaises bloquent des migrants à la frontière avec le Bélarus   -   Tous droits réservés  Czarek Sokolowski/AP
Taille du texte Aa Aa

La Pologne est accusée de refouler illégalement depuis plusieurs semaines des migrants. Amnesty International assure détenir des preuves. Selon cette enquête 32 personnes ont été renvoyées au Bélarus, en contradiction avec les règles européennes.

La directrice d’Amnesty International Europe, Eve Geddie, précise que "cette situation est entièrement le fait de la Pologne qui détient des personnes dans des conditions difficiles, sans aucun soutien". Elle ajoute que les autorités polonaises ne permettent pas de rencontrer les migrants, ni de bénéficier d’un suivi individuel de leur demande d’asile. Eve Geddie appelle l’UE à agir "rapidement et fermement pour résoudre cette question".

Pour la Commissaire européenne en charge des Affaires intérieures il faut aussi pointer du doigt le Bélarus qui transfère des migrants vers les Etats membres. Ylva Johansson souligne qu’il est "important que nous restions solidaires pour protéger nos frontières extérieures et être fermes à l'encontre d'Alexandre Loukachenko".

Les défenseurs des droits de l'homme pressent les autorités polonaises à mettre de côté les questions politiques pour répondre à l'urgence. "Le gouvernement n'apporte aucune aide humanitaire et il ne permet pas non plus aux ONG d'apporter un soutien sur place", déplore l’avocate Marta Gorczyńska.

Czarek Sokolowski/AP
La Pologne renforce la surveillance le long de la frontière avec le BélarusCzarek Sokolowski/AP

Euronews a contacté l'eurodéputée polonaise Anna Zalewska (CRE) pour obtenir des précisions. Par mail elle souligne que "la vague migratoire en Europe de l'est est le résultat d'une initiative menée par Alexandre Loukachenko et Vladimir Poutine". L’élue conservatrice assure "toute personne qui traverse la frontière polonaise est traitée selon les règles et les accords internationaux".

Pour évoquer cette situation la Commissaire européenne aux Affaires intérieures rencontre ce jeudi à Varsovie son homologue polonais.