EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le prix Vaclav-Havel à l'opposante bélarusse emprisonnée Maria Kolesnikova

Le prix Vaclav-Havel à l'opposante bélarusse emprisonnée Maria Kolesnikova
Tous droits réservés Ramil Nasibulin/BelTA
Tous droits réservés Ramil Nasibulin/BelTA
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le prix des droits de l'Homme Vaclav-Havel 2021 du Conseil de l'Europe a été décerné lundi à l'opposante bélarusse Maria Kolesnikova, grande figure de la contestation de l'été 2020.

PUBLICITÉ

Elle est l'un des symboles de l'opposition bélarusse au président Loukachenko. Maria Kolesnikova a reçu ce lundi le prix Vaclav-Havel décerné par le conseil de l'Europe. Il récompense les actions exceptionnelles dans la défense des droits de l'homme.

"Ce prix est un signe de la solidarité de tout le monde démocratique avec le peuple bélarusse. (...) C'est aussi un signal clair aux autorités bélarusses que le monde ne tolérera jamais les abus des droits humains et n'acceptera pas ce qu'il se passe actuellement au Bélarus", a déclaré la soeur de Mme Kolesnikova, en recevant ce prix dans l'hémicycle du Conseil de l'Europe à Strasbourg.

"Si vous ne voulez pas que le Bélarus se transforme en Goulag, nous devons apporter notre soutien au peuple bélarusse", a-t-elle ajouté, tenant à la main une photo de sa sœur et énumérant le nom d'autres opposants au régime d'Alexandre Loukachenko emprisonnés.

Condamnée à 11 ans de prison à l'issue d'un procès à huis clos, Maria Kolesnikova, 39 ans, a marqué les esprits en résistant à une tentative d'expulsion de son propre pays.

Décalée en raison de la crise sanitaire, l'édition 2020 de ce prix, créé en 2013 et doté de 60.000 euros, avait honoré en avril la militante féministe saoudienne Loujain al-Hathloul, longtemps emprisonnée dans son pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Pologne accusée de refouler illégalement des migrants

La Commission européenne propose de nouvelles mesures contre le Bélarus

Sacha Filipenko, écrivain dissident biélorusse : "On lutte contre deux dictatures"