Abdulrazak Gurnah, la voix des immigrés

Abdulrazak Gurnarh, prix Nobel de littérature 2021
Abdulrazak Gurnarh, prix Nobel de littérature 2021 Tous droits réservés Frank Augstein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Prix Nobel de littérature 2021, il a été récompensé pour sa narration "empathique du destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents". Un destin qu'il connaît bien, puisqu'il a lui même émigré de la Tanzanie au Royaume-Uni en 1968, pour fuir la répression religieuse.

PUBLICITÉ

Prix Nobel de littérature 2021, Abdulrazak Gurnah a été récompensé pour sa narration "empathique du destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents". Un destin qu'il connaît bien, puisqu'il a lui même émigré de la Tanzanie au Royaume-Uni en 1968, pour fuir la répression religieuse.

La compassion, c'est précisément ce qui manque aux riches pays européens.
Abdulrazak Gurnah
Romancier tanzanien, prix Nobel de littérature 2021

Aujourd'hui retraité après avoir enseigné la littérature anglaise et post-coloniale à l'Université de Kent, il appelle les pays européens à la compassion, et à voir les immigrés comme une richesse : "La compassion, c'est précisément ce qui manque aux riches pays européens, dans leurs méchantes déclarations et leur traitement de ces personnes désespérées, venues de divers endroits à travers le monde", estime l'écrivain.

"Les chiffres ne sont pas astronomiques, mais ils traitent ces personnes désespérées comme des malades, des mendiants, ce genre de choses, poursuit-il. Ce qui leur manque, c'est la compassion et de se rappeler que cela leur ait arrivé aussi. C'était peut-être il y a trois ou quatre décennies, que tant de gens en Europe se trouvaient dans des circonstances similaires."

_ "Une autre échelle d'horreur"_

Selon Abdulrazak Gurnah, les thèmes de la migration et du déplacement explorés dans ses romans sont encore plus urgents aujourd'hui - alors que des déplacements massifs sont en cours en Syrie, Afghanistan et au-delà - que lorsqu'il a commencé sa carrière d'écrivain.

"L'échelle est différente.Ce qui la rend différente, je pense, c'est la façon dont les gens risquent leur vie. Bien sûr, des gens d'Haïti ont risqué leur vie en venant aux États-Unis il y a quelques décennies, et c'était horrible." Mais ces dernières années, le grand nombre de demandeurs d'asile qui traversent périlleusement la Méditerranée ou le Sahara représente, selon l'écrivain, "une autre échelle d'horreur".

Auteur d'une dizaine de romans, Abdulrazak Gurnah est bien connu dans le monde anglo-saxon mais encore très peu en France. La plupart de ses livres n'ont jamais été édités dans le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Face aux militants écologistes, le musée Grévin renforce sa sécurité

No Comment : Messi à l'honneur sur une fresque géante à Miami

Face au tourisme de masse, Venise en quête de sens