DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : pneus hiver ou chaînes bientôt obligatoires dans les zones montagneuses

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste
Archives - La circulation rendue difficile après des chutes de neige au col de Vizzavona, non loin de Bocognano en Corse, le 15 mai 2019
Archives - La circulation rendue difficile après des chutes de neige au col de Vizzavona, non loin de Bocognano en Corse, le 15 mai 2019   -   Tous droits réservés  PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Taille du texte Aa Aa

L'hiver approche et vous êtes peut-être en train de chercher le meilleur plan pour vos prochaines vacances à la montagne. Si votre choix se porte sur une station de sports d'hiver en France, attention, car à compter du 1er novembre prochain, il va y avoir du changement sur les routes de l'Hexagone. En effet, à compter de cette date, des équipements de sécurité, tels que des pneus hiver ou des chaînes, seront obligatoires dans les régions montagneuses du pays.

Dans les faits, 48 départements sont concernés par cette nouvelle mesure... qui est appliquée différemment en fonction des territoires. Explications.

Évoquée depuis plusieurs années, cette mesure entre donc en vigueur cet hiver dans les massifs montagneux français, les Alpes, le Massif Central, le Jura, les Pyrénées et la Corse. Le périmètre de son application est déterminé par le préfet des départements concernés, selon le décret qui fixe la réglementation. En fonction des situations, l'obligation des pneus neige ou des chaînes concerne un département dans son ensemble, comme en Savoie ou en Haute-Savoie, ou une liste de communes définie par un arrêté préfectoral. De plus, dans certains départements, ces équipements peuvent être également obligatoires sur des axes de circulation.

Dans les faits comment cela va-t-il être mis en application ?

Tous les véhicules à quatre roues (et plus) sont concernés par cette nouvelle mesure dont l'objectif est, selon les autorités, de "renforcer la sécurité des usagers en réduisant les risques spécifiques liés à la conduite sur routes enneigées ou verglacées" et "d’éviter les situations de blocage en région montagneuse, quand des véhicules non équipés se retrouvent en travers de voies, dans l’incapacité de se dégager, immobilisant tout un axe de circulation".

Concrètement, lors d'une période hivernale comprise entre le 1er novembre et le 31 mars de chaque année, les voitures et autres camions devront obligatoirement être équipés de pneus hiver ou, au choix, les conducteurs devront détenir dans leur véhicule des dispositifs antidérapants amovibles, tels que chaînes ou chaussettes.

Concernant les pneus, seront autorisés ceux spécifiquement identifiés comme "hiver" ou "neige" (selon la norme 3PMSF), où le "symbole alpin" représentant un flocon entouré par trois pics montagneux est apposé sur le flanc. Attention, si les pneus dits "quatre saisons", sans le marqueur alpin, sont aussi autorisés cette année, ils ne le seront plus à partir du 1er novembre 2024.

Tous les véhicules, circulant dans les zones où cette obligation sera en vigueur, sont concernés, aussi bien ceux résidents que ceux des personnes de passage.

JEAN-PIERRE CLATOT/AFP
Des personnes installent des chaînes sur les pneus de leur véhicule, le 19 février 2005, près de Grenoble.JEAN-PIERRE CLATOT/AFP

Cette réglementation n'impose donc pas à tous les automobilistes de s'équiper obligatoirement de quatre pneus neige, dont le coût peut facilement atteindre les 1 000 euros. Cet investissement concernera sans doute plus les "locaux" ayant l'habitude de circuler dans les zones concernées. Attention, car sur le terrain, de nombreux centres autos ont fait état d'une demande plus forte qu'à l'accoutumée.

Les vacanciers se rendant dans les stations de ski privilégieront l'achat de chaînes ou de chaussettes, disponibles entre moins de 100 € pour les plus basiques et plus de 300 € pour les perfectionnées. Pour rappel, ces dispositifs doivent être montés sur les seules roues entraînant le véhicule (roues avant pour les tractions et arrières pour les propulsions).

De nouveaux panneaux vont rapidement être mis en place par les autorités pour signaler aux automobilistes qu'ils entrent dans une zone où il est obligatoire de circuler en hiver avec ces équipements définis par cette nouvelle réglementation.

Sécurité routière / gouvernement français
Nouvelle signalisation qui sera en vigueur dans les zones concernées par l'obligation de pneus hiver ou de détenir des chaînes à partir du 1er novembre 2021Sécurité routière / gouvernement français

Cet hiver sur les routes, tout manquement à cette nouvelle réglementation ne fera pas l'objet de sanctions. En effet, le ministère de l'Intérieur indique que des opérations d'information et de pédagogie seront mises en place pour accompagner ce dispositif lors de la saison hivernale 2021/2022. Mais à partir de l'année prochaine, finie la tolérance, les contrevenants risqueront des sanctions qui n'ont pas encore été déterminées par les autorités. Un prochain décret devrait être pris dans ce sens.

Et ailleurs en Europe ?

Les pneus hiver sont obligatoires dans de nombreux pays mais selon des réglementations à géométrie variable. En revanche, ces réglementations concernent tous les usagers de la route, qu'ils soient nationaux ou touristes de passage.

Dans certaines nations, il faut obligatoirement équiper son véhicule de pneus hiver durant une période délimitée par les autorités, comme en République tchèque du 1er novembre au 31 mars.

Dans d'autres pays, toujours dans une période donnée, les pneus neige sont obligatoires dans des conditions routières hivernales, lorsque les chaussées sont enneigées ou couvertes de verglas. Par exemple, en Autriche, du 1er novembre au 15 avril, ce défaut d'équipement peut entraîner des amendes pouvant aller jusqu'à 5 000 €, lorsque la vie d'autres usagers de la route a été mise en danger.

La législation peut également varier en fonction des territoires d'un pays donné, comme dans le cas de la nouvelle réglementation française. Ainsi, il est obligatoire d'équiper son véhicule dans le nord de l'Italie, dans la province du Sud-Tyrol ou sur de nombreux axes autoroutiers, également dans le nord, lorsque les conditions se dégradent. Les forces de l'ordre sont habilitées à dresser des contraventions pour défaut d'équipements, en fonction des cas, allant de 42 à 345 €.

KERSTIN JOENSSON/AP
Archives : voiture dans un fossé sur une route autrichienne, le 25/03/2008KERSTIN JOENSSON/AP

Enfin, les chaînes peuvent être obligatoires sur certains axes en fonction de la signalétique en vigueur dans les pays européens. Là-aussi, comme en Allemagne, les automobilistes s'exposent à des sanctions pour non-respect.