DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Newcastle : le club racheté par un fonds saoudien, Amnesty International critique

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Archives : le St James' Park, le stade de Newcastle United, le 24 juin 2020
Archives : le St James' Park, le stade de Newcastle United, le 24 juin 2020   -   Tous droits réservés  Lindsey Parnaby/AP
Taille du texte Aa Aa

Scènes de liesses à Newcastle. Le club des Magpies, qui évolue en Premier League anglaise, a été racheté ce jeudi par un fond saoudien pour le plus grand bonheur de ses supporteurs. Des dizaines d'entre eux ont célébré la nouvelle devant St James Park avec l'espoir que leur club redevienne une place forte du football européen.

"C'est le plus beau jour de ma vie", comme l'explique un fan de Newcastle United. "__Il s'est passé beaucoup de choses en 39 ans, mais c'est le plus beau jour de ma vie. Regardez ça ! C'est Newcastle, nous sommes le nouveau Newcastle", poursuit-il.

"Nous avons connu plus de 14 ans de Mike Ashley (l'ancien propriétaire de Newcastle United, ndlr)" explique un autre supporteurs des Magpies. "Je pense que c'est bien mérité. Nous sommes très excités, comme vous pouvez le voir. Le champagne coule à flot ! C'est comme le réveillon du Nouvel an à Newcastle ce soir. C'est incroyable", ajoute-t-il.

Inquiétude des militants des droits de l'homme

Ce rachat par le fond saoudien a pourtant été pointé du doigt par Amnesty International qui qualifie la situation des droits de l'homme de "désastreuse" dans ce pays dirigé par Mohammed ben Salmane.

"Nous avons toujours dit que ce rachat de Newcastle et de St James's Park par un fond saoudien est bien plus une question de gestion d'image pour Mohammed ben Salmane et son gouvernement qu'une question de football", explique ainsi Felix Jakens, responsable des campagnes d'Amnesty International.

"Nous savons que la situation est sur courant alternatif, ajoute-t-il. S'il y a eu quelques changements très mineurs dans la situation des droits de l'homme en Arabie saoudite, dans l'ensemble, la situation continue d'empirer."

Un "investissement de long-terme"

Le nouveau propriétaire de Newcastle, PCP Capital Partners, a assuré à la Premier League que ni Mohammed ben Salmane ni l'État saoudien n'auront de contrôle sur la gestion du club.

"Nous sommes extrêmement fiers de devenir les nouveaux propriétaires de Newcastle United, l'un des clubs les plus célèbres du football anglais", s'est félicité le patron du fonds saoudien, Yasir Al-Rumayyan, dans un communiqué.

Les Saoudiens avaient déjà tenté d'acquérir les Magpies durant l'été 2020, sans succès, handicapée par la personnalité du prince héritier, accusé de multiples atteintes aux droits humains. La deuxième tentative a donc été la bonne.

La vente, dont le montant s'élève à environ 300 millions de livres (333 millions d'euros) selon les médias britanniques, représente un "investissement de long-terme" d'après la directrice générale de PCP Capital Partners, Amanda Staveley, qui ajoute viser "des trophées majeurs".

Newcastle entre donc dans le cercle des clubs dépendant des immenses fortunes des pays du Golfe, après le passage sous pavillon émirati de Manchester City en 2008 et le rachat du Paris Saint-Germain par le fonds d'investissement qatari QSI en 2011.