PUBLICITÉ

Les conditions de détention des migrants en Libye une nouvelle fois épinglées

Les conditions de détention des migrants en Libye une nouvelle fois épinglées
Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Camille Pauvarel avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De nouveaux témoignages de migrants rescapés des geôles libyennes mettent en lumières les violences perpétrés par les gardiens des prisons.

PUBLICITÉ

De nouveaux témoignages de rescapés en mer Méditerranéenne révèlent une fois de plus les mauvais traitements infligés aux migrants par les gardiens de prisons libyens.

Des crimes contre l'humanité

Ces derniers viennent appuyer les conclusions du rapport de l'ONU publié début octobre faisant état de "crimes contre l'humanité".

Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme (agence onusienne dédiée aux droits de l'homme) a dénoncé lundi 11 octobre, "une série d'événements horribles" en Libye, qui ont fait au moins une demi-douzaine de morts parmi les migrants ou demandeurs d'asiles, tués par les forces de sécurité.

La porte-parole du Haut-Commissariat à Genève Marta Hurtado a mentionné plusieurs incidents entre le 1er et le 8 octobre qui ont fait au moins une demi-douzaine de morts selon un bilan encore provisoire.

Le 1er octobre, au moins une personne a été tuée quand des personnels du ministère de l'Intérieur ont lancé un raid contre un campement de fortune à environ 12 km à l'ouest de Tripoli, où vivent des centaines de migrants et demandeurs d'asile, a indiqué la porte-parole.

L'intervention a aussi fait au moins cinq blessés et quelque 4.000 personnes ont été arrêtées. Elles ont ensuite été rassemblées dans "des cellules extrêmement surpeuplées avec peu d'accès à de la nourriture ou de l'eau" au centre de détention de Al-Mabani à Tripoli.

Le 2 octobre, plusieurs centaines de migrants ont été transférés dans le centre de détention de Gharyan d'où 500 migrants se sont échappés le 6 octobre. Les gardes ont ouvert le feu et tué "au moins quatre personnes".

Le 8 octobre, les gardes du centre de détention de Al-Mabani ont tiré sur des détenus "en tuant et en blessant un nombre inconnu" de personnes, a indiqué la porte-parole.

La Libye : un important point de passage des migrants vers l'Europe

La Libye est un important point de passage pour des dizaines de milliers de migrants, majoritairement issus de pays d'Afrique saharienne, cherchant chaque année à gagner l'Europe par les côtes italiennes, distantes de quelque 300 km des côtés libyennes.

Plusieurs ONG et agences de l'ONU dénoncent régulièrement les conditions déplorables dans les centres de détention en Libye. Certaines enquêtes de journalistes et ONG dévoilent elles, le détournement des aides envoyées par l'Union européenne par les milices locales.

La Libye traverse une instabilité politique depuis 2011 et la chute de Mouammar Kadhafi. Depuis, plusieurs gouvernements se partagent la gestion du pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Manifestation à Tripoli pour dénoncer les mauvais traitements dans les centres de détention

De graves violences contre des migrants aux frontières de l'UE

Migrants en Libye : un rapport dénonce des crimes contre l'humanité