EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo investie par les militants du parti socialiste

Anne Hidalgo, maire de Paris, inauguration de l'Arc de Triomphe emballée Cristo, le 16 septembre 2022
Anne Hidalgo, maire de Paris, inauguration de l'Arc de Triomphe emballée Cristo, le 16 septembre 2022 Tous droits réservés Ludovic Marin/AP
Tous droits réservés Ludovic Marin/AP
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En France, le parti socialiste a investi sa candidate à la présidentielle 2022, le vote des militants n'aura été qu'une formalité pour la maire de Paris Anne Hidalgo.

PUBLICITÉ

Une rose pour Anne Hidalgo tendue par Olivier Faure, le parti socialiste français vient d'investir la maire de Paris candidate pour la course à la présidentielle. Selon des résultats portant sur plus de 90% du dépouillement, Anne Hidalgo, a obtenu plus de 72% des voix des militants du PS face à son seul challenger, le maire du Mans Stéphane le Foll.

"Je suis particulièrement fière et honorée de porter les couleurs de notre parti. Et je suis aussi une femme qui portera la voix des femmes françaises. (...) __Tous et toutes mobilisés pour préparer l'alternance, c'est parti, allons-y" a déclaré Anne Hidalgo, devant plusieurs dizaines de militants rassemblés dans une brasserie du XXe arrondissement de la capitale.

Des soutiens étaient aussi présents comme le président du département de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel ou le sénateur de Paris Rémi Féraud.

Le parti est désormais en ordre de bataille derrière sa candidate. Une convention d'investiture est prévue le 23 octobre à Lille, fief de Martine Aubry, sa mentor en politique. Ce sera l'occasion d'un premier meeting.

Mais ses adversaires estiment déjà qu'elle a raté son entrée dans la course à l'Elysée, car elle n'est créditée de 4 % à 7% d'intentions de vote dans les sondages.

De fait, la maire de Paris s'est montrée plutôt discrète depuis l'officialisation de sa candidature le 12 septembre à Rouen. Ses proches défendent le "parti pris" d'un début de campagne "à bas bruit, sur le fond, sur le terrain", et promettent une "montée en puissance".

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Emmanuel Macron a accepté la démission de Gabriel Attal

Les élections au Portugal laissent le pays dans l'incertitude quant à son avenir politique

Législatives portugaises : courte avance pour le centre droit, montée de l'extrême droite