This content is not available in your region

Aristides de Sousa Mendes, un Juste parmi les Nations, entre au Panthéon portugais

Access to the comments Discussion
Par Maxime Biosse Duplan  & euronews Portugal
euronews_icons_loading
Aristides de Sousa Mendes, un Juste parmi les Nations, entre au Panthéon portugais
Tous droits réservés  Comité Sousa Mendes, Famille de Sousa Mendes

Il a sauvé les vies de plus de 30 000 juifs. Aristides de Sousa Mendes se trouve du bon côté de l'histoire, et depuis ce mardi sa mémoire est aussi gravée sur l'un des murs du Panthéon de Lisbonne.

Le nom de l'ancien consul du Portugal à Bordeaux pendant la guerre a fait son entrée parmi les plus grands noms de la nation portugaise.

Margarida de Magalhães Ramalho, historienne : _ "Mais qu'a fait cet homme ? Une chose très simple : il a désobéi. Et s'il faut du courage pour suivre des ordres avec lesquels vous n'êtes pas d'accord, il est autrement plus difficile de suivre votre conscience et de ne pas obéir"._

Mais qu'a fait cet homme ? Une chose très simple : il a désobéi.
Margarida de Magalhães Ramalho
historienne

Les honneurs de la nation lui ont été rendus par les président et Premier ministre portugais. Au milieu du public, plusieurs descendants des familles sauvées par le diplomate, qui pendant l'occupation délivra des milliers de visas portugais, contre l'avis de son gouvernement, aux personnes voulant fuir la France. Limogé, il mourut dans la misère en 1954.

Marie-Rose, sa fille, avait vingt ans quand un ami vint lui montrer un livre qui parlait de son père :

"Il m'a demandé : l'auteur parle d'un certain Sousa Mendes. Il est de ta famille, tu le connais ? J'ai répondu :"oui, c'est mon père".

Le diplomate n'a été reconnu pour son héroïsme par les autorités portugaises qu'en 1988, quand le parlement l'a officiellement réhabilité de façon posthume dans la vie diplomatique.

Mais avant cela, en 1966, Le Memorial de l'Holocauste, à Jérusalem, lui avait décerné le titre de "Juste parmi les Nations".