This content is not available in your region

Soudan : une campagne de désobéissance civile réprimée par la force

Access to the comments Discussion
Par euronews & AFP
euronews_icons_loading
Soudan : une campagne de désobéissance civile réprimée par la force
Tous droits réservés  Marwan Ali/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Une opération de désobéissance civile a été lancée au Soudan mais elle a été accueillie par des jets de grenades lacrymogènes et des dizaines d'arrestations de manifestants. Depuis le le putsch militaire du 25 octobre, une partie de la population ne se résout pas à accepter que l'armée tienne les rênes du pays et ce dimanche dans plusieurs villes du pays des centaines de manifestants ont défilé au cri de "Le peuple a choisi les civils".

Le coup d'État mené par le général Abdel Fattah al-Burhan a mis fin à un accord de partage du pouvoir entre les militaires et les civils, accord qui était en place depuis le départ d'Omar el-Béchir en 2019. Mais aujourd'hui la perspective d'élections libres, prévues pour 2023, est incertaine.

Des civils de haut rang, dont plusieurs ministres, ont été placés en détention, et le Premier ministre, Abdalla Hamdok, a été assigné à résidence. Des dizaines d'enseignants ont aussi été arrêtés.

La contestation prend de l'ampleur et est soutenue par l'Union Africaine, la Ligue Arabe et l'ONU.