This content is not available in your region

Présidentielle en Bulgarie : en lice, le président sortant Rumen Radev, un président très "présent"

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz  &  Damian Vodenitcharov
euronews_icons_loading
Présidentielle en Bulgarie : en lice, le président sortant Rumen Radev, un président très "présent"
Tous droits réservés  AP/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Dimanche la Bulgarie appelle ses habitants aux urnes, pour les troisièmes élections législatives de l'année. Ils vont élire aussi leur prochain président. Bien que le chef de l'État détienne peu de pouvoir, le président sortant, Rumen Radev a été très actif en politique.

Au cours d'une confrontation amère entre les institutions les plus puissantes de Bulgarie, le bureau du procureur a fait une descente dans le bureau du président, ce qui a entraîné une vague de manifestations antigouvernementales au cours de l'été 2020. Rumen Radev a alors été critiqué par ses rivaux politiques pour avoir rencontré certains des manifestants.

Selon l'expert politique et ex-conseiller présidentiel Slavi Vassilev, cela a renforcé l'institution présidentielle.

"Le président Radev a rempli le rôle de l'institution présidentielle, explique Slavi Vassilev. Il a reconnu les demandes de la foule comme légitimes et a soutenu les protestations. Cela fait de lui un acteur clé dans le paysage politique de la Bulgarie. Même s'il ne détient pas le pouvoir comme le fait le premier ministre."

Rumen Radev a été accusé de diviser la nation à des fins politiques par ses rivaux.

D'autres acteurs politiques se sont montrés plus réceptifs aux demandes des manifestants.

Le paysage politique reste cependant très fragmenté, au point qu'il est impossible de former un gouvernement de coalition.

"Le message de changement a été la pièce maîtresse de la politique bulgare depuis l'année dernière, poursuit Slavi Vassilev. Les partis politiques au parlement l'ont même reconnu comme une base solide qui pourrait unir les différents partis au parlement."

A moins d'une semaine des élections, Rumen Radev est en tête des sondages d'opinion avec plus de 20%. Une victoire écrasante reste cependant peu probable, il devrait y avoir un second tour.