This content is not available in your region

Paris Photo : la grande foire internationale rouvre (enfin) ses portes dans la capitale française

Access to the comments Discussion
Par Natalia Liubchenkova
Omar Victor Diop, Allegoria 3, 2021, Jets d'encre sur papier, 80 x 121 cm
Omar Victor Diop, Allegoria 3, 2021, Jets d'encre sur papier, 80 x 121 cm   -   Tous droits réservés  Omar Victor Diop. MAGNIN-A

Depuis quelques jours, la foule se presse dans les travées du Grand Palais Éphémère à Paris, à l'occasion de la 24e édition de Paris Photo, l'une des principales foires internationales consacrées à la photographie.

Pendant 5 jours, amateurs, collectionneurs et professionnels du secteur pourront trouver leur bonheur auprès des quelques 200 galeries et autres marchands de livres d'art présents en ce lieu, dont les propositions couvrent un large prisme de la photographie.

Natalia Liubchenkova/Euronews
Visiteuse regardant les œuvres de Cig Harvey exposées au stand de la galerie Robert Mann à Paris Photo, novembre 2021Natalia Liubchenkova/Euronews

Après une édition 2020 annulée en raison de la pandémie, l'ambiance semble encore plus effervescente que jamais.

"Pourquoi pensez-vous que c'est le cas ?" demande un collectionneur d'art de Chicago rencontré, alors que nous faisons la queue, attendant de nous faire dédicacer un livre. Si tôt la question posée, il donne sa réponse : "Nous avons tous soif d'art, nous voulons tous le toucher à nouveau. C'est ce que me disent aussi les galeries. L'envie est très élevée en ce moment".

Natalia Liubchenkova/Euronews
Foule des grands jours au Grand Palais Ephémère lors de la 24e édition du Salon Paris Photo, novembre 2021Natalia Liubchenkova/Euronews

Naviguer dans un salon ou une foire a toujours été une aventure passionnante, mais aussi un peu difficile. C'est même parfois trop écrasant, tant il est souvent compliqué d'emprunter tous ces chemins sur lesquels les artistes nous invitent. Et tant il est compliqué de passer d'un univers artistique à un autre.

Sabine Weiss / Courtesy Les Douches la Galerie, Paris.
Sabine Weiss, Félix Labisse, peintre décorateur, Neuilly-sur-Seine, 1952, Tirage gélatino-argentique postérieur, réalisé par l'artiste, 30 x 40 cmSabine Weiss / Courtesy Les Douches la Galerie, Paris.

Cette année, nous déambulons entre les œuvres d'Anna Atkins, une botaniste du XIXe siècle largement considérée comme la première femme à avoir réalisé une photographie, et les œuvres d'artistes contemporains exceptionnels, dont certaines réalisations sont réellement novatrices au niveau de la forme.

Natalia Liubchenkova/Euronews
Une des œuvres d'Anna Atkins exposées à Paris Photo, novembre 2021Natalia Liubchenkova/Euronews
Joana Choumali. LOFT ART
Joana Choumali, The day you stop racing, 2021, Broderie sur photographie numérique imprimée sur toile, 35 x 35 cmJoana Choumali. LOFT ART

En effet, pour certains artistes, la photographie n'est souvent qu'un des multiples "outils" utilisés dans le parcours de création d'une œuvre. De la peinture, de la broderie ainsi que des matériaux plutôt inhabituels s'invitent sur les tirages photographiques. Une tendance de plus en plus populaire relayée par les galeristes.

Natalia Liubchenkova/Euronews
Visiteuse découvrant l'œuvre d'art "We can't live - Without Each Other, 2019" de Karolina Wojtas à Paris Photo, novembre 2021Natalia Liubchenkova/Euronews

Se rendre à Paris Photo n'est pas spécialement bon marché : 30 euros seront ainsi demandés pour une journée. Mais une fois à l'intérieur, le visiteur, outre la contemplation des photos exposées, pourra également participer à des discussions avec des artistes en vogue et échanger quelques mots avec des stars comme Sabine Weiss, Raymond Depardon, Susan Meiselas. En quelques heures, le programme semble serrer, mais il est impossible de repartir en étant "le même". et l'inspiration que vous en tirerez restera avec vous pour longtemps !

Natalia Liubchenkova/Euronews
Sabine Weiss signe un livre à Paris Photo, novembre 2021Natalia Liubchenkova/Euronews
Lucia Tallova, courtesy Galerie Paris-Beijing. PARIS-BEIJING
Lucia Tallova, Paris Diary, 2019, collage and peinture sur papier, 40 x 30 cmLucia Tallova, courtesy Galerie Paris-Beijing. PARIS-BEIJING

La 24e édition de ce grand rendez-vous de la photo est ouverte jusqu'à dimanche soir. Mais si vous n'avez pas la chance d'être à Paris en ce moment, le salon vous propose l'accès à un grand nombre de galeries et d'événements en ligne, accessibles sur le site de l’événement via une inscription préalable). L'accès est ici gratuit et... garanti sans foule ! Mais, là-aussi, beaucoup de choses à découvrir.