This content is not available in your region

Le loueur américain Air Lease va acheter 111 avions de tous types à Airbus

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Le loueur américain Air Lease va acheter 111 avions de tous types à Airbus
Tous droits réservés  AP Photo

Le loueur américain Air Lease Corporation (ALC) a signé une lettre d'intention pour l'achat de 111 Airbus de tous types, y compris les premiers exemplaires de la future version cargo de son long courrier A350, a annoncé lundi l'avionneur européen.

Cette commande, "qui doit être finalisée dans les prochains mois", porte sur des avions monocouloirs avec 25 A220 et 75 A321, ainsi que 4 long-courriers A330 et sept A350F, dont ALC devient le client de lancement, a précisé Airbus dans un communiqué, au deuxième jour du salon aéronautique de Dubaï.

Cette annonce intervient au lendemain d'une première commande géante de 255 monocouloirs A321 de la société américaine Indigo Partners au profit de compagnies à bas coûts lui appartenant, Wizz Air, Frontier Airlines, JetSmart et Volaris.

Avant le début du salon de Dubaï, le premier d'ampleur depuis la pandémie, l'avionneur européen ne pouvait s'enorgueillir que de 292 commandes depuis le début de l'année, quasi-exclusivement des avions monocouloirs.

Le fret aérien dépasse ses niveaux de 2019

Si le trafic passagers mondial reste encore à la moitié de ce qu'il était avant-crise, le fret aérien a lui dépassé ses niveaux de 2019, sous l'effet de la reprise économique et du développement du commerce en ligne.

Pour le patron d'Airbus Guillaume Faury, ces deux importantes commande ou lettres d'intention illustrent la volonté des compagnies de se positionner pour la reprise en sécurisant des créneaux de livraisons d'avions neufs.

"Les compagnies aériennes commencent à regarder l'horizon et à se préparer à une situation post-crise", a-t-il affirmé à des médias dont l'AFP, peu avant l'annonce de lundi. L'avionneur européen a de longues années de production devant lui avec plus de 7 500 monocouloirs dans son carnet de commande.

De son côté, le rival américain Boeing a annoncé une commande pour 2 avions cargo long-courrier de la part d'Emirates, pour un prix catalogue, jamais appliqué dans la réalité, de 704 millions de dollars.