France : malgré l'appel à la grève levé à la SNCF, les départs en vacances compliqués ce vendredi

Archives : TGV et passagers à la gare de Marseille Saint-Charles, le 03/04/2018
Archives : TGV et passagers à la gare de Marseille Saint-Charles, le 03/04/2018 Tous droits réservés Claude Paris/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un TGV Sud-Est sur deux circulera ce vendredi. Des négociations entre la direction de la SNCF et les trois syndicats appelant à la grève sur cet axe n'ont pas abouti. Cela va donc perturber les départs pour les vacances de Noël.

PUBLICITÉ

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont levé jeudi leurs appels à faire grève de vendredi à dimanche sur l'axe TGV Sud-Est, mais cette décision est "trop tardive" pour améliorer le trafic vendredi, où seulement un TGV Sud-Est sur deux circulera, ont annoncé les syndicats et la direction de la SNCF.

Au démarrage des départs en vacances de Noël, ces appels à la grève ont été levés "trop tardivement sur le plan opérationnel pour assurer une remontée" du nombre de TGV en circulation vendredi, a expliqué la direction.

Samedi et dimanche, le trafic des "TGV Sud-Est sera quasi normal", a-t-elle ajouté. Le trafic des autres TGV, "Nord, Est et Atlantique" sera normal "durant tout le week-end", de vendredi à dimanche, a précisé le groupe ferroviaire, qui prévoyait mercredi un trafic seulement "quasi normal" vendredi sur l'axe TGV Atlantique.

Les syndicats avaient appelé à la grève sur l'axe TGV Sud-Est pour obtenir des améliorations des rémunérations et des conditions de travail.

"On sort (de la grève) en commun avec la CGT", a déclaré Erik Meyer, secrétaire fédéral de SUD-Rail, mais c'est "une suspension pour ce week-end". "La CGT-Cheminots lève ses préavis", a confirmé son porte-parole, Cédric Robert. Mercredi soir, l'autre syndicat qui avait déposé un préavis de grève sur cet axe pour le premier week-end des départs en vacances de Noël, l'Unsa ferroviaire, avait déjà annoncé sa décision de "sortir de la grève".

La direction de la société SNCF Voyageurs, de son côté, "prend note avec satisfaction de l'annonce par la CGT et SUD-Rail de leur décision (...), après la même annonce par l'Unsa", a-t-elle indiqué.

"Cette levée intervient après que les organisations syndicales ont accepté la dernière proposition faite par la direction de l'axe TGV Sud-Est mardi soir", selon la direction. Depuis, "il a continué à y avoir des discussions non-stop" entre syndicats et direction, mais "la proposition de mardi soir" de primes de 600 euros pour les conducteurs et de 300 euros pour les contrôleurs a été "l'ultime proposition", a souligné un porte-parole de SNCF Voyageurs.

Dans un communiqué commun, la CGT-Cheminots et SUD-Rail expliquent avoir "mené des discussions au niveau local qui permettent la victoire sur une partie des revendications et d'acter la suspension du préavis de grève".

Les deux syndicats "dénoncent la méthode déployée par la direction, qui préfère négocier par médias interposés plutôt que d'organiser une véritable négociation avec l'ensemble des acteurs autour de la table".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trenitalia a ouvert sa ligne Paris-Milan, en concurrence avec la SNCF

TGV, ICE, AVE, Frecce : les trains à grande vitesse en Europe

Le nouveau TGV français s'invite dans la compétition de la grande vitesse