This content is not available in your region

Les Pays-Bas en "confinement" pendant les fêtes de Noël

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Les Pays-Bas en "confinement" pendant les fêtes de Noël
Tous droits réservés  /Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

A une semaine de Noël, les restrictions se multiplient de nouveau à travers l'Europe face à la propagation du variant Omicron, notamment aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

"Je suis ici ce soir d'humeur sombre. Pour le résumer en une phrase, les Pays-Bas vont retourner au confinement à partir de demain". Voici ce qu'a déclaré le Premier ministre néerlandais Marc Rutte ce samedi soir, au cours d'une conférence de presse télévisée. "C'est inévitable avec la cinquième vague et avec Omicron qui se répand encore plus vite que nous ne l'avions craint. Nous devons intervenir maintenant par précaution", a poursuivi le Premier ministre.

Tous les magasins non-essentiels, restaurants, bars, cinémas, musées et théâtres doivent en conséquence fermer leurs portes de dimanche au 14 janvier, tandis que les écoles doivent garder portes closes au moins jusqu'au 9 janvier. Le nombre des invités que les gens sont autorisés à recevoir chez eux est parallèlement réduit à deux, sauf pour Noël, ainsi que la veille et le lendemain de cette journée du 25 décembre, et pour la période du Nouvel An, où il sera de quatre.

Se profile "un autre Noël qui est complètement différent de ce que nous aimerions", a reconnu le chef du gouvernement. Mais il a insisté sur le fait qu'"Omicron nous force à limiter le nombre de nos contacts aussi rapidement que possible et autant que possible, c'est pourquoi les Pays-Bas seront confinés". Le chef de l'équipe néerlandaise de gestion de l'épidémie, Jaap van Dissel, a quant à lui déclaré pendant la même conférence de presse qu'Omicron dépasserait le variant Delta pour devenir dominant aux Pays-Bas d'ici à la fin de l'année.

Procédure d'alerte à Londres

La capitale britannique connait elle aussi une explosion des contaminations au variant Omicron. Selon le maire de Londres, Sadiq Khan, ce variant est devenu majoritaire. Il a donc déclenché une procédure d'alerte impliquant une réponse coordonnée des services publics. "Nous sommes extrêmement préoccupés par la très forte propagation du variant omicron. Les admissions à l'hôpital augmentent, mais aussi les absences de personnel hospitalier. J'ai donc pris la décision, en consultation avec nos partenaires, de déclarer un incident majeur", a déclaré le maire travailliste.

Cette procédure avait déjà été déclenchée le 8 janvier 2021 alors que les hôpitaux londoniens étaient menacés de submersion.

"Le variant Omicron est rapidement devenu dominant avec un nombre de cas augmentant rapidement et le nombre de patients dans nos hôpitaux est de nouveau à la hausse", a ajouté Sadiq Khan, appelant tous les Londoniens à se faire vacciner. Selon la municipalité de Londres, la ville a enregistré 65 525 nouveaux cas de coronavirus dans les sept derniers jours, dont 26 418 dans les 24 dernières heures. De nombreux services publics comme les hôpitaux, pompiers ou la police sont ainsi confrontés à des manques de personnel en raison des absences causées par le virus

L'agence de sécurité sanitaire britannique a indiqué samedi que plus de 10 000 nouveaux cas confirmés du variant Omicron ont été détectés, portant le total à près de 25 000.