This content is not available in your region

La solution aux bouchons de Dakar : le Train express régional est lancé

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Inauguration du TER de Dakar, Sénégal, 27 décembre 2021
Inauguration du TER de Dakar, Sénégal, 27 décembre 2021   -   Tous droits réservés  SEYLLOU/AFP or licensors

Après 5 ans de travaux, Dakar vient d'inaugurer sa toute nouvelle ligne de TER.

Objectif du Train Express Régional : désengorger la circulation de la métropole sénégalaise. A raison de six trains par heure, de 5h à 22h, 115 000 personnes pourront être transportés chaque jour de Dakar à Diamniadio. Coût du billet en deuxième classe entre 500 francs CFA, soit moins d'un euros et 1 500 francs CFA, soit moins de deux euros trente.

Il était 14 heures passées lundi lorsque le premier train s’est élancé pour son voyage inaugural. Un voyage pour l’histoire, mais surtout un sentiment de fierté partagé :

"Je crois que c’est un rêve qui se réalise. Beaucoup de gens n’y croyaient pas mais, on est tout heureux."

Il aura fallu une heure et quart environ pour boucler les 35 km qui séparent Dakar et Diamniadio. Certes c'est loin des 20 minutes annoncées par les promoteurs, mais c’est déjà un exploit alors que les gens perdaient non pas une mais plusieurs heures dans des embouteillages tentaculaires.

"Ce que j’aime le plus, c’est la diminution des embouteillages et du temps qu'on perdait sur la route."

"Maintenant, tout habitant de Dakar qui va quitter la banlieue peut rejoindre le centre-ville en un temps record avec un niveau de sécurité qu’on ne pouvait pas imaginer."

Le TER desservira, dans premier temps, 13 gares entre Dakar et la nouvelle ville de Diamniadio.

La construction du TER et de ses nouveaux rails a impliqué "une vingtaine d'entreprises" françaises dont Eiffage, Engie, Thales, SNCF mais aussi turques et sénégalaises. Il a coûté plus d'un milliard d'euros.

Ce succès porté par le président Macky Sall a cependant mis en colère des milliers d'expropriés qui réclament 76 millions d'euros d'indemnisation à l'Etat sénégalais, qui dit avoir satisfait à ses obligations sans préciser le montant des sommes accordées.

Sources additionnelles • AP, AFP