EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Un an après le Brexit à la frontière irlandaise : reportage

Un an après le Brexit à la frontière irlandaise : reportage
Tous droits réservés Euronews / Ken Murray
Tous droits réservés Euronews / Ken Murray
Par Ken Murray
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis un an, le protocole de frontière fictive en mer d'Irlande signifie que les marchandises entrant en Irlande du Nord depuis la Grande-Bretagne doivent être contrôlées et parfois retardées, ce que déplorent les Unionistes britanniques.

PUBLICITÉ

L'Irlande du Nord célébrera le 1er janvier une année de Brexit.

Depuis un an, le protocole de frontière fictive en mer d'Irlande signifie que les marchandises entrant en Irlande du Nord depuis la Grande-Bretagne doivent être contrôlées et parfois retardées, ce que déplorent les Unionistes britanniques. 

Doug Beattie, dirigeant du parti unioniste d'Ulster : "Nous ne soutenons pas le protocole parce que le protocole est tout simplement un mauvais accord. C_'est un mauvais accord qui a bouleversé l'équilibre fragile de l'accord du vendredi saint que nous avions négocié en 1998. _Mais dans le même temps, je dis ceci : nous savons et nous comprenons qu'il doive y avoir une forme d'accord entre le Royaume-Uni et l'UE qui couvre l'Irlande du Nord."

Malgré les inquiétudes des unionistes sur ce protocole d'Irlande du Nord, certains secteurs ont bénéficié de manière significative du Brexit.

Les exportations d'Irlande du Nord vers la République d'Irlande, qui fait partie de l'Union Européenne, ont augmenté de 60 %. Et dans le sens inverse, c'est une hausse de 48 % qui est constatée sur ces douze derniers mois.

Pourtant certains détaillants indépendants trouvent que le Brexit a plutôt compliqué les choses. Glyn Robert, PDG de Retail Northern Ireland : "_Je pense que le grand défi pour beaucoup de nos membres qui ont des fournisseurs ou des grossistes basés en Grande-Bretagne, c'est qu'il y a eu un certain nombre de problèmes pour obtenir les marchandises et les produits à temps. _Cela reste un défi permanent et c'est l'une des choses que nous voulons voir traitées."

Nous avons demandé aux consommateurs dans les rues de Belfast si le Brexit avait affecté leur vie quotidienne ; ils ont tous répondu plus ou moins la même chose : "Non, tout semble continuer comme avant."

Ken Murray, Euronews : "Pour certains, ici en Irlande du Nord, le Brexit a apporté de grands avantages, pour d'autres pas du tout. Bien que son impact sur la vie quotidienne des gens ait été minime, les discussions en cours entre Londres et Bruxelles suggèrent que le véritable impact du Brexit ne sera peut-être pas connu avant l'année prochaine. Seul le temps nous le dira."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Irlande du Nord : vers une levée du blocage des institutions