This content is not available in your region

Russie : Alexeï Navalny "ne regrette rien", un an après son arrestation

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Russie : Alexeï Navalny "ne regrette rien", un an après son arrestation
Tous droits réservés  Evgeny Feldman/Meduza

"Il ne regrette rien", et appelle ses concitoyens à ne pas avoir peur. C'est ce qu'Alexeï Navalny a déclaré un an jour pour jour après son emprisonnement dès son arrivée sur le sol russe.

"Après un an de prison, je vous dis ce que j'ai crié à ceux (qui me soutenaient alors) devant le tribunal : n'ayez pas peur", a encore dit l'opposant.

Bannis pour extrémisme

Depuis cette arrestation, la **répression de l’opposition n’a fait que s’intensifier. **La justice russe a déclaré "extrémiste" l'ensemble des organisations liées à Navalny. Il pourrait passer jusqu'à dix ans de plus en prison. Nombre des responsables des bureaux régionaux de son mouvement ont été contraints à l'exil, pour échapper à la prison.

Deux d'entre eux ont été ajoutés le 14 janvier au catalogue russe des "terroristes et extrémistes". Une décision qui les place sur un pied d'égalité avec les organisations ultranationalistes et terroristes étrangères, comme les talibans ou l'Etat islamique.

Cette répression historique contre l'opposition en Russie ne touche pas seulement Navalny et ses sympathisants. Les autorités ont désigné des dizaines de groupes de défense des droits, de médias, de journalistes, et de personnalités anti-Kremlin.