This content is not available in your region

Une chanteuse tchèque contracte volontairement le Covid pour obtenir son pass... et meurt

Access to the comments Discussion
Par euronews & AFP
En bas à gauche, Hanka Horká avec son groupe Asonance
En bas à gauche, Hanka Horká avec son groupe Asonance   -   Tous droits réservés  Asonance / Facebook

Opposée aux vaccins anti-Covid, Hanka Horká, chanteuse du groupe de folk tchèque Asonance, est morte ce dimanche à l'âge de 57 ans après avoir délibérément contracté le virus en vue d'obtenir son pass sanitaire, a annoncé sa famille.

Interrogé lundi sur la radio publique iRozhlas.cz, le fils de la chanteuse, Jan Rek, a expliqué que sa mère avait refusé de se faire vacciner et s'était volontairement exposée à la maladie que lui et son père, tous les deux vaccinés, avaient attrapée avant Noël.

Elle a décidé de vivre normalement avec nous et préféré attraper la maladie plutôt que de se faire vacciner
Jan Rek
Fils de la chanteuse

"Elle a décidé de vivre normalement avec nous et préféré attraper la maladie plutôt que de se faire vacciner", a précisé M. Rek.

Deux jours avant son décès, Hana Horka avait écrit sur les réseaux sociaux: "j'ai survécu... ça a été haut en couleurs. Donc maintenant il va y avoir théâtre, sauna, concert, sauna... et un voyage urgent à la mer".

En République tchèque, la preuve d'un vaccin ou de la sortie récente du Covid est nécessaire dans tous les lieux culturels et sportifs, ainsi que dans les bars et restaurants.

"Du sang sur les mains"

M. Rek a accusé les figures locales de la mouvance anti-vaccin d'avoir convaincu sa mère de ne pas se faire vacciner et d'avoir ainsi "du sang sur les mains".

"Je sais exactement qui a forgé son opinion (...) Je suis triste qu'elle ait cru davantage des étrangers que sa propre famille. Ce n'était pas que de la désinformation totale mais aussi des avis sur l'immunité naturelle et les anticorps créés en attrapant la maladie", a regretté le fils de la chanteuse.

La République tchèque est confrontée actuellement à une nouvelle vague épidémique, avec plus de 20 000 nouveaux cas positifs dépistés ce lundi.