L'armée suisse a délibérément vendu des millions de masques défectueux

Archives : militaires suisses à Berne, le 18 septembre 2020
Archives : militaires suisses à Berne, le 18 septembre 2020 Tous droits réservés Alessandro della Valle/Keystone via AP
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée au coeur d'un scandale en Suisse. En cause, des masques défectueux que l'armée helvétique a vendu à des hôpitaux, écoles ou entreprises ; le problème, c'est que l'institution savait pertinemment que ces masques achetés en Chine n'étaient pas efficaces.

PUBLICITÉ

L'armée est au cœur d'un scandale en Suisse. En cause, des masques défectueux que l'armée helvétique a vendu par milliers à des hôpitaux, écoles ou entreprises : près de trois millions et demi au total. Le problème, c'est que l'institution savait pertinemment que ces masques achetés en Chine n'étaient pas efficaces : ils laissaient passer trois à quatre fois plus de particules que les autres modèles. L'État allemand de Bavière était arrivé à une conclusion similaire et les avait renvoyés en Chine.

L'armée suisse, elle, a préféré vendre le stock inutilisé, 1 centime par masque, pour un prix d'achat à 70 centimes pièce.

L'armée suisse avait commandé les millions de masques au tout début de la pandémie – pour un total de 200 millions de francs – près de 200 millions d'euros. Mais quand la pénurie de masques a été résolue, l'armée s'est retrouvée avec ces stocks défectueux sur les bras, et surtout aujourd'hui, avec une réputation entachée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

OTAN : des soldats allemands en Lituanie pour renforcer le flanc est

La France continue à soutenir l'Ukraine

Ukraine : les Ukrainiennes veulent voir les soldats