This content is not available in your region

Covid-19 : le Danemark s'apprête à lever toutes ses restrictions

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, lors d'une conférence de presse le 26 janvier 2022.
La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, lors d'une conférence de presse le 26 janvier 2022.   -   Tous droits réservés  Mads Claus Rasmussen/Ritzau Scanpix

Les Danois devraient bientôt retrouver leur vie d'avant la pandémie de Covid-19. C'est ce qu'à annoncé la première ministre, lors d'une conférence de presse : "Ce soir, nous pouvons commencer à relâcher la tension et à retrouver le sourire. Car aujourd'hui est une étape importante. Nous avons de très bonnes nouvelles : nous pouvons maintenant lever les dernières restrictions liées au coronavirus au Danemark", a déclaré Mette Frederiksen.

Le coronavirus ne devait plus être considéré comme une maladie menaçante pour la société.
Mette Frederiksen

Le pays nordique est donc le premier dans l'Union européenne à sauter le pas. Malgré un nombre important de nouveaux cas, le gouvernement juge la couverture vaccinale du pays suffisante, face à la moindre sévérité du variant Omicron. Près de 60% des 5,8 millions de Danois a reçu une dose de rappel, avec un mois d'avance sur le calendrier envisagé par les autorités sanitaires, qui considèrent que 80% de la population est protégée contre les formes graves.

"C'est pourquoi le gouvernement a décidé que le coronavirus ne devait plus être considéré comme une maladie menaçante pour la société", a précisé la Première ministre.

La fin de cette appellation entraîne de facto la levée à partir du 1er février de toutes les restrictions nationales actuellement en vigueur comme le recours au pass sanitaire, le port du masque ou la fermeture anticipée des bars et restaurants. Il restera toutefois "recommandé" de s'isoler pendant quatre jours en cas de test positif, selon l'Agence nationale de santé.

Le gouvernement danois veut seulement maintenir pendant quatre semaines supplémentaires certaines restrictions à l'entrée du territoire, à savoir des tests et/ou quarantaine selon le statut d'immunité.

Fin du confinement pour les non-vaccinés en Autriche

Le gouvernement autrichien a annoncé la fin, dès lundi prochain, du confinement obligatoire pour les non-vaccinés, mi en place à la mi-novembre.  "Il s'agit d'une des mesures les plus strictes qu'on puisse prendre. Or la situation actuelle dans les hôpitaux nous permet d'y mettre fin", a déclaré le chancelier conservateur Karl Nehammer à la presse avant le Conseil des ministres.

A compter de lundi, les non-vaccinés retrouveront leur entière liberté de mouvement. Ils resteront toutefois exclus des restaurants, hôtels, lieux culturels et sportifs qui exigent un pass vaccinal. La vaccination obligatoire entrera elle en vigueur dès le 1er février.

L'Autriche enregistre certes un nombre record de nouveaux cas - plus de 34.000 annoncés mercredi - mais la moindre sévérité du variant Omicron suscite un débat sur l'allègement des mesures comme dans d'autres pays européens.