This content is not available in your region

Jeux olympiques de Pékin : la consécration pour Gut-Behrami, les adieux de White

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard
euronews_icons_loading
Lara Gut-Behrami exulte sur le podium olympique
Lara Gut-Behrami exulte sur le podium olympique   -   Tous droits réservés  Robert F. Bukaty/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

C'était le seul titre qui manquait à son immense palmarès : la Suissesse Lara Gut-Behrami est devenue ce vendredi championne olympique de super-G.

La prodige qui skie de succès en succès sur le circuit depuis plus d'une décennie s'est imposée devant l'Autrichienne Mirjam Puchner et sa compatriote Michelle Gisin.

Au cours de sa carrière, Lara Gut-Behrtami avait déjà été championne du monde et avait déjà gagné le gros globe de cristal récompensant la lauréate de la Coupe du monde.

Shaun White, véritable légende vivante du snowboard, a lui fait ses adieux à la compétition en échouant au pied du podium en half-pipe.

L'Américain, triple champion olympique et surnommé la "tomate volante" en raison de sa chevelure rousse, n'a rien pu faire face au vainqueur du jour, le Japonais Hirano Ayumu.

En biathlon, la Norvégienne Marte Olsbu Roiseland est bien partie pour faire une véritable razzia à Pékin.

Après l'or en relais mixte et le bronze en individuel, elle s'est s'adjugée le sprint avec un sans faute au tir et le meilleur temps en ski de fond.

Au classement des médailles, la Norvège pointe à la deuxième place derrière l'Allemagne.

La Suisse est douzième, juste devant la France et le Canada.