This content is not available in your region

Inflation : la baisse des taxes en Pologne attirent les consommateurs tchèques

Access to the comments Discussion
Par Jiri Skacel
euronews_icons_loading
Inflation : la baisse des taxes en Pologne attirent les consommateurs tchèques
Tous droits réservés  Euronews

En Pologne, il y a affluence ces derniers jours dans les stations-service situées près des frontières. Le gouvernement polonais a en effet décidé de réduire les taxes sur le carburant de 23 à 8%. La TVA sur plusieurs biens de première nécessité a également été supprimée. Résultat : les Tchèques, les Slovaques et les Allemands multiplient les achats de l'autre côté de la frontière.

"Tout est beaucoup moins cher ici qu'en République tchèque, qu'il s'agisse de nourriture ou d'autres produits de consommation", témoigne Marta Antesova.

L'essence bon marché est particulièrement recherchée et les files de voitures s'allongent aux abords des stations-service dans les zones frontalières.

"Tous viennent ici acheter du carburant. Il est moins cher de 8 couronnes tchèques, soit à 0,32 centimes d'euros par litre, ça vaut vraiment la peine", explique Vlastimil Novak, un automobiliste tchèque.

Côté tchèque, les douaniers renforcent les contrôles. Ils veulent principalement éviter les risques liés au transport et au stockage des carburants importés dans le pays.

"Ils peuvent faire le plein et 20 litres de carburant sont autorisés dans un bidon, mais ils ont parfois des barils pleins de pétrole, ce qui est illégal", précise Ivana Kurkova, porte-parole de la douane tchèque.

En Pologne, l'inflation a augmenté de 8,6 % en décembre dernier, atteignant son plus haut niveau depuis vingt ans. L'action du gouvernement a fait baissé d'un quart le prix du carburant, de même que celui des aliments et d'autres bien. “La situation pourrait changer d'ici six mois, quand les taxes vont revenir à la normale", nous dit notre envoyé spécial Jiri Skacel.