This content is not available in your region

A Paris, un radar pour lutter contre la pollution sonore en ville

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
euronews_icons_loading
A Paris, un radar pour lutter contre la pollution sonore en ville
Tous droits réservés  AFP screengrab

Lutter contre la pollution sonore en ville. C'est l'objectif de la mairie de Paris qui vient d'inaugurer un premier radar anti-bruit.

"Apaiser la ville"

Équipé de micros et de caméras, il fonctionne comme un radar de vitesse à la différence qu'il doit sanctionner les véhicules dépassant le niveau sonore maximum fixé par les normes à savoir environ 90 décibels. A titre de comparaison, c'est quatre fois plus bruyant qu'un poids lourd.

"Avec ce type de radar, nous cherchons à réguler et surtout à apaiser la ville d'un trafic routier qui aujourd'hui fait trop de bruit du fait notamment de comportements inciviques", souligne David Belliard, adjoint à la mairie de Paris.

Les deux-roues ciblés

Particulièrement ciblés par ce radar anti-bruit, les motos et scooters, équipés parfois de moteurs débridés ou trafiqués, dont les vrombissements peuvent réveiller la nuit jusqu'à 10 000 Parisiens, selon la mairie de Paris qui évoque un problème de santé publique. Outre des perturbations du sommeil, le bruit peut générer des maladies cardiovasculaires.

David, propriétaire d'une moto, soutient la mise en place de ce radar : "Je trouve ça bien. Quand je vois certaines motos, même à côté avec le casque qui atténue déjà les sons, c'est insupportable, je trouve ça plutôt bien qu'il y ait des contrôles comme cela."

Ce radar s'inscrit dans le cadre d'une expérimentation nationale. Il sera pendant trois mois en phase de test à l'issue de laquelle les conducteurs trop bruyants seront passibles d'une amende de 135 euros.