This content is not available in your region

Ukraine : la Russie continue de masser ses troupes à proximité (Otan)

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec agences
euronews_icons_loading
Ukraine : la Russie continue de masser ses troupes à proximité (Otan)
Tous droits réservés  Vadim Ghirda/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Des camions militaires russes qui traversent le pont reliant la Crimée à la Russie. Moscou qui diffuse ces images affirme que ses exercices sont terminés dans la péninsule annexée au sud de l'Ukraine et qu'une partie de ses soldats rentrent dans leur garnison. Les Occidentaux aimeraient y voir un premier signe de détente mais les Etats-Unis comme l'OTAN affirment au contraire que le Kremlin continuer d'acheminer des troupes aux portes de l'Ukraine.

Nous sommes prêts à discuter. Mais la Russie doit joindre le geste à la parole, retirer ses forces.
Jens Stoltenberg
secrétaire général de l'OTAN

"Jusqu'à présent, nous n'avons pas vu de désescalade sur le terrain. Au contraire, il semble que la Russie poursuive son renforcement militaire et nous n'avons pas reçu de réponse à un document écrit ou à des propositions écrites que nous avons envoyés à la Russie le 26 janvier, décrivant les sujets et les points sur lesquels les alliés de l'OTAN sont prêts à discuter avec la Russie pour essayer de trouver une voie politique à suivre" explique Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Otan.

"Nous avons entendu les messages de Moscou concernant sa volonté de poursuivre les efforts diplomatiques, et nous sommes prêts à discuter. Mais la Russie doit joindre le geste à la parole, retirer ses forces, apaiser les tensions", a renchéri Jens Stoltenberg.

L'Union européenne est capable de se passer du gaz russe cet hiver

Mais en cas d'attaque de la Russie, des sanctions économiques massives seront appliquées ont averti Américains et Européens. L'exécutif européen appelle Moscou à prendre des mesures concrètes pour faire baisser les tensions. Et assure ne pas craindre qu'elle coupe le robinet du gaz.

"Nous avons, au cours des dernières semaines, examiné tous les scénarios de perturbation possibles au cas où la Russie déciderait d'interrompre partiellement ou totalement l'approvisionnement en gaz de l'Union européenne. Et je peux dire aujourd'hui que nos modèles montrent, avec toutes les mesures que nous avons prises, que nous sommes désormais en sécurité pour cet hiver" souligne Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

Un drapeau ukrainien géant déployé dans le stade de Kiev : face à la menace d'une invasion russe, l'Ukraine célèbre ce mercredi une "Journée de l'Unité" à la demande de son président. Volodymyr Zelenski en déplacement à Marioupol, dernière grande ville de l'Est contrôlée par Kiev et considérée parmi les plus menacées car situées à une vingtaine de kilomètres de la ligne de front avec les séparatistes pro-russes.