This content is not available in your region

Lutte contre le hooliganisme : la Grèce suspend tous les clubs de supporters

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des supporters du club de football de PAOK
Des supporters du club de football de PAOK   -   Tous droits réservés  AP Photo

Dans sa lutte contre le hooliganisme, le gouvernement grec a annoncé lundi la fermeture immédiate de tous les clubs de supporters, dans tous les sports, et ce jusqu'au 31 juillet.

Les peines maximales pour des délits de supporters ont également été augmentées, de six mois à cinq ans.

Annoncées lundi par le vice-ministre des Sports, Lefteris Avgenakis, ces mesures arrivent trois semaines après qu'un jeune fan de 19 ans avait été mortellement poignardé dans la ville de Thessalonique.

Douze personnes ont été arrêtées à la suite de ce drame attribué à des supposés "hooligans" qui ont aussi blessé deux amis de la victime.

Des conditions plus strictes pour les clubs de supporters

Selon Lefteris Avgenakis, des conditions plus strictes vont être mises en place pour l'enregistrement et la gestion des clubs de supporters. Chaque équipe ne pourra plus accepter qu'un seul club de supporters, au lieu de plusieurs jusqu'à maintenant.

"L'enregistrement des membres (d'un club de supporters) sera numérique et remis à jour chaque été. La licence (du club de supporters) sera révoquée dès que deux de ses membres, au moins, seront poursuivis pour des faits de violence liés à leur activité de fan", a ajouté le vice-ministre des Sports.

"Le hooliganisme est une terrible pandémie mondiale"

Selon le ministre de la Protection civile, Takis Theodorikakos, la priorité du gouvernement est de mettre en place une tolérance zéro en matière de comportements violents et agressifs autour du sport.

"Le hooliganisme est une terrible pandémie mondiale qui a déjà tué des dizaines de personnes. Nous devons unir nos forces, celles du gouvernement, des partis politiques, des équipes. Personne n'a le droit de manquer le rendez-vous contre la violence", a insisté M. Theodorikakos.

Depuis deux semaines, 67 clubs de supporters sportifs ont été fermés dans tout le pays, et 17 personnes interpellées pour détention d'armes potentiellement mortelles.

Le ministre de la Justice, Kostas Tsiaras, a ajouté que toutes les initiatives du gouvernement grec dans ce domaine visaient à "fermer toutes les fenêtres du cadre législatif actuel".