Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le rouble plie sous le poids des sanctions occidentales

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Le rouble plie sous le poids des sanctions occidentales
Tous droits réservés  Dmitri Lovetsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Conséquence de la guerre en Ukraine et des sanctions infligées par les Occidentaux, le rouble, la devise russe, chutait de près de 30% ce lundi à la bourse de Moscou.

Depuis l'invasion de l'Ukraine, le taux de change en dollar est passé de 83 à 90 roubles, celui de l'euro de 93,5 à 101 roubles.

Pour soutenir sa devise, la banque centrale russe a annoncé doubler son taux directeur, désormais à 20%.

Les pays occidentaux ont décidé de frapper l'économie russe en plein cœur en l'isolant en partie de la finance mondiale. La plupart des banques russes sont ainsi exclues de la plateforme interbancaire Swift, un rouage essentiel pour faciliter les transactions. L'accès de la banque centrale russe aux marchés des capitaux est également restreint. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a parlé de "paralyser" ses actifs.

Les nouvelles sanctions vont enfin s'en prendre aux oligarques russes et à leurs familles pour les empêcher d'obtenir la nationalité de pays occidentaux.

La communauté internationale - en tête États-Unis, France, Allemagne,Grande-Bretagne,Canada, Italie, Commission européenne - se dit prête à prendre des mesures supplémentaires si Moscou ne met pas un terme à son attaque contre l'Ukraine et donc contre la paix en Europe".