This content is not available in your region

Joe Biden qualifie Vladimir Poutine de "dictateur"

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Euronews
euronews_icons_loading
Le président américain Joe Biden s'exprime devant le Congrés lors de son discours sur l'état de l'union le 1er février.
Le président américain Joe Biden s'exprime devant le Congrés lors de son discours sur l'état de l'union le 1er février.   -   Tous droits réservés  Sarahbeth Maney/The New York Times

C'est un discours traditionnellement prévu pour permettre au président américain de présenter son programme pour l'année à venir. Mais Joe Biden en a fait une toute autre affaire, face à la guerre en Europe de l'Est, le dirigeant démocrate a tenu un discours engagé et offensif, qualifiant son homologue russe de "dictateur" et vantant l'unité de l'Occident.

"La dernière attaque de Vladimir Poutine contre l'Ukraine était préméditée et non provoquée. Il a rejeté les efforts diplomatiques. Il pensait que l'Occident et l'OTAN ne réagiraient pas. Et il pensait qu'il pouvait nous diviser ici, dans cette enceinte, et en Europe. Poutine a eu tort ", a lancé le président des Etats-Unis.

Entourée de drapeaux aux couleurs de son pays et face à l'ovation du Congrès, l'ambassadrice ukrainienne aux Etats-Unis, Oksana Markarova, n'a pu contenir son émotion. Faisant écho aux vibrantes déclarations prononcées au Parlement européen plus tôt dans la journée, le dirigeant a voulu souligner l'unité de l'Occident.

Quand l’histoire de cette ère sera écrite, la guerre de Poutine contre l’Ukraine aura laissé la Russie plus faible et le reste du monde plus fort.
Joe Biden
Président des Etats-Unis

Série de sanctions contre la Russie

Joe Biden a annoncé une nouvelle série de mesures pour sanctionner la Russie de son invasion de l'Ukraine :

"Le ministère de la Justice met en place une équipe spéciale pour poursuivre les crimes des oligarques russes. Nous nous joignons à nos alliés européens pour trouver et saisir leurs yachts, leurs appartements de luxe et leurs jets privés. Nous allons chercher leurs biens mal acquis et "ce soir, j'annonce que nous allons nous joindre à nos alliés pour fermer l'espace aérien américain à tous les vols russes."

Après ce long passage sur l'Ukraine, Joe Biden a tout de même souhaité rassurer sa population sur sa politique intérieure et donner un coup de boost à sa popularité qui flotte autour des 40%. Il s'est ainsi exprimé sur la sortie de la pandémie, l'inflation, et a déclaré que plus de voitures et de semi-conducteurs seront fabriqués aux États-Unis.