L'Ukraine et la Russie s'accordent sur des "couloirs humanitaires"

Les délégations ukrainienne et russes, au lancement du second round de négociation dans la région de Brest au Bélarus
Les délégations ukrainienne et russes, au lancement du second round de négociation dans la région de Brest au Bélarus Tous droits réservés MAXIM GUCHEK / BELTA / AFP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Retrouvez sur cette page la couverture que nous vous avions proposé tout au long de cette huitième journée de l'invasion russe en Ukraine.

Consultez le déroulé de la journée du 3 mars des évènements autour de ce conflit majeur qui est entré ce jeudi dans son huitième jour. Avec les témoignages de nos journalistes sur place, photos, dépêches urgentes, développements diplomatiques...

PUBLICITÉ

Une semaine après le début de l'invasion de l'Ukraine, les forces russes ont pris le contrôle de Kherson, une grande ville au sud du pays, près de la Mer Noire. Le maire a exhorté l'armée adverse à ne pas s'en prendre aux civils en déclarant que les forces ukrainiennes n'étaient pas dans la ville.

Il s'agit de la première victoire significative de Moscou. Elle intervient alors qu'une deuxième rencontre avec des négociateurs de Kiev sur un cessez-le-feu doit avoir lieu dans la journée.

Selon l'ONU, un million de personnes a déjà fui les combats. Les frappes russes sur les villes ukrainiennes sont toujours intenses, et dans la capitale les habitants restent terrés dans le métro.

Crimes de guerre

Le service d'urgence ukrainien fait état de centaines de bâtiments détruits, **notamment des hôpitaux, des jardins d'enfants, des maisons, ou encore des installations de transports à travers le pays.**Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), le Britannique Karim Khan, a annoncé mercredi soir "l'ouverture immédiate" d'une enquête pour crimes de guerre.

Alors que le secrétaire d'État américain est attendu en Pologne, dans les pays Baltes et en Moldavie, il a condamné la Russie pour le nombre de civils tués, 2 000 selon les autorités ukrainiennes.

"Nous avons clairement vu par le passé que l'une des méthodes de guerre de la Russie est d'être absolument brutale en essayant d'intimider les citoyens d'un pays donné et cela inclut, au minimum, un ciblage indiscriminé."
Anthony Blinken
Secrétaire d'Etat américain

Face à la multiplications de sanctions économiques d'une ampleur sans précédent, Vladimir Poutine a entamé une série de réunions avec les chefs d'entreprise russes.

Son pays est de plus en plus isolé, les prix des hydrocarbures et de l'aluminium flambent et le rouble a perdu en quelques jours plus d'un tiers de sa valeur en devises étrangères.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie et le Bélarus exclus des Jeux paralympiques de Pékin

Un million de réfugiés ukrainiens en une semaine de guerre

Ukraine : la Russie tente de consolider ses positions autour d’Avdiivka