This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : les civils toujours plus nombreux à se réfugier en Pologne ou en Slovaquie

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec agences
euronews_icons_loading
Guerre en Ukraine : les civils toujours plus nombreux à se réfugier en Pologne ou en Slovaquie
Tous droits réservés  Markus Schreiber/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Des trains qui quittent la République tchèque pour se rendre en Ukraine.

Chaque soir, l'ONG People In Need organise un convoi entre Prague et la frontière ukrainienne, en Pologne.

Les wagons transportent des volontaires prêts à rejoindre l'armée ukrainienne mais aussi de l'aide pour les réfugiés ukrainiens. Ils sont nombreux à fuir les bombardements russes, dans leur pays et le seront de plus en plus, selon l'ONU :

"Même si l'échelle et la destination de ces déplacements sont encore flous, nous estimons que 10 millions de personnes pourraient fuir leur foyer si les violences continuent. quatre millions de gens pourraient franchir les frontières jusqu'aux pays voisins" explique Stephane Dujarric, porte-parole des Nations Unies.

De nombreux Ukrainiens se dirigent vers la ville de Lviv, dans l'Ouest du pays, à moins de 100 kilomètres de la Pologne.

Si les pays frontaliers accueillent volontairement les réfugiés, certains témoignages relatent des discriminations racistes à certaines frontières.  Seuls les réfugiés blancs seraient autorisés à passer.

"_J'insiste sur le fait que le secrétaire général est choqué par les nombreux récits qui nous parviennent de racisme, de harcèlement et de discrimination envers des populations de différentes origines qui tentent de franchir les frontières. Il demande aux gouvernements des pays concernés de sévir contre toute manifestation de racisme ou de xénophobie" poursuit _Stephane Dujarric, porte-parole des Nations Unies.

La plupart des personnes fuyant la guerre arrive en Pologne. Le pays accueille déjà plus de la moitié de réfugiés, 550 000 Ukrainiens. Les organisations et les citoyens se mobilisent pour leur venir en aide.

La frontière avec la Slovaquie est elle aussi submergée par l'arrivée des Ukrainiens. Ils sont plus de 80 000 à avoir trouvé refuge dans le pays. Un peu moins qu'en Hongrie où ils sont 130 000.

Certains pays plus lointains organisent directement la fuite des civils. L'Italie a proposé son aide ; environ 80 Ukrainiens sont arrivés à Rome en bus depuis la ville de Ternopi dans l'Ouest de l'Ukraine.

D'autres réfugiés sont attendus dans les prochains jours.