This content is not available in your region

L'attaque de la centrale nucléaire de Zaporojia inquiète l'ONU

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
L'attaque de la centrale nucléaire de Zaporojia inquiète l'ONU
Tous droits réservés  Richard Drew/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

L'inquiétude internationale est encore monté d'un cran après l'attaque de la plus grande centrale nucléaire d'Ukraine et d'Europe.

Ce vendredi le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence. L'ambassadeur russe a démenti que son pays soit à l'origine de l'incendie qui a touché le site nucléaire.

"Vous présentez la situation comme si la centrale nucléaire de Zaporojia avait été bombardée par l'armée russe ce qui aurait provoqué un incendie. Ces allégations sont tout simplement fausses. La ville d'Enerhodar, la centrale nucléaire de Zaporojia et les territoires adjacents ont été pris par l'armée russe le 28 février dernier", a dit Vassili Nebenzia.

"Une menace pour l'Europe et le monde"

L'ambassadrice américaine aux Nations unies a elle souligné "l'immense menace pour l'Europe et le monde" que fait peser la Russie.

"Nous sommes gravement préoccupés par le fait que les opérateurs ukrainiens font maintenant leur travail sous une extrême contrainte. L'attaque russe de la nuit dernière fait courir un risque grave à la plus grande centrale nucléaire d'Europe. C'était incroyablement imprudent et dangereux, et cela a menacé la sécurité des civils en Russie, en Ukraine et en Europe", a déclaré Linda Thomas Greenfield.

"C'est un crime de guerre d'attaquer une centrale nucléaire", a tweeté l'ambassade américaine en Ukraine, évoquant à son tour de potentiels crimes de guerre.

Le G7 ainsi que l'Union européenne ont déjà annoncé qu'ils allaient "imposer de nouvelles sanctions sévères" en réponse à l'agression russe.