This content is not available in your region

L'Otan rejette la création d'une zone d'exclusion aérienne en Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
L'Otan rejette la création d'une zone d'exclusion aérienne en Ukraine
Tous droits réservés  Olivier Douliery/AP

L'Otan ne veut pas la guerre mais elle est prête à se défendre. Les ministres des Affaires étrangères de l'Alliance, ainsi que les représentants de l'Union européenne, de la Suède et de la Finlande, se sont retrouvés vendredi à Bruxelles pour évoquer l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les Alliés ne veulent pas de conflit mais assurent qu'ils défendront chaque pouce du territoire de l'Otan. L'Alliance va poursuivre son soutien à l'Ukraine avec l'envoi d'armes de défense mais elle ne compte pas créer une zone d'exclusion aérienne comme le souhaite Kyiv.

"Le seul moyen de mettre en place une zone d'exclusion aérienne serait d'envoyer des avions, des avions de combat, dans l'espace aérien ukrainien et imposer cette exclusion en tirant sur des appareils russes (…) mais nous pensons que si nous agissons ainsi nous pourrions nous retrouver dans une guerre totale en Europe", précise le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg.

L'Alliance compte aussi envoyer un soutien à la Géorgie et à la Bosnie-Herzégovine. Les deux pays pourraient être les prochaines cibles du président russe. Les Alliés demandent à Vladimir Poutine de mettre fin à la guerre et de reprendre la voie de la diplomatie.

"Nous ne cherchons pas la guerre mais si la guerre vient à nous, nous sommes prêts", précise le Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken.

Alors que le conflit s'intensifie en Ukraine, les citoyens en Europe descendent dans la rue par solidarité avec le peuple ukrainien et pour demander aux dirigeants internationaux de tout faire pour mettre fin au conflit.