Cessez-le-feu suspendu autour de Marioupol, l'évacuation des civils reportée

Dans un hôpital de Marioupol, Ukraine (04/03/2022)
Dans un hôpital de Marioupol, Ukraine (04/03/2022) Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée russe a repris samedi après-midi son offensive sur Marioupol et Volnovakha mettant fin ainsi à un cessez-le-feu, annoncé plus tôt samedi, pour permettre l'évacuation des civils de ces deux villes du sud-est de l'Ukraine.

PUBLICITÉ

L'armée russe a repris samedi après-midi son offensive sur Marioupol et Volnovakha mettant fin ainsi à un cessez-le-feu, annoncé plus tôt samedi, pour permettre l'évacuation des civils de ces deux villes du sud-est de l'Ukraine.

Kiev dénonce des violations du cessez-le-feu

Mais les autorités ukrainiennes ont décidé rapidement de suspendre la mise en place de ces couloirs humanitaires accusant la partie russe de multiplies violations du cessez-le-feu.

"A 11h45 du matin, la Fédération de Russie a commencé à bombarder Volnovakha à l'arme lourde. Or, comme vous le savez, plus tôt à 9 heures, ce samedi 5 mars, nous avons conclu un accord préliminaire prévoyant la création de deux couloirs humanitaires à Volnovakha et Marioupol. Je tiens à confirmer le fait que la Russie a enfreint les accords conclus avec la médiation des Croix-Rouge, elle n'a pas respecté l'accord et bombarde Volnovakha" , a déclaré Iryna Vereshchuk, vice-Première ministre ukrainienne.

Les troupes russes consolident leurs positions

Dix jours après le début de la guerre en Ukraine, les troupes russes tentent toujours de consolider leurs positions au sud-est et au nord du pays.

Et elles continuent de progresser vers la capitale, Kiev, où l'évacuation de civils s'intensifie en prévision d'une bataille qui pourrait s'annoncer particulièrement destructrice et meurtrière.

Dans la banlieue de Kiev, des militaires ukrainiens aidaient les habitants à franchir la rivière Irpine alors que le pont a été détruit pour empêcher la progression des blindés russes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens

"Où est maman ?" L'histoire d'un petit garçon ukrainien enlevé par les forces russes