This content is not available in your region

La Russie muselle l'opposition : 11 000 manifestants anti-guerre emprisonnés depuis le 24 février

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La Russie muselle l'opposition : 11 000 manifestants anti-guerre emprisonnés depuis le 24 février
Tous droits réservés  Vladimir Tretyakov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Au moins 2 500 personnes ont été arrêtées ce dimanche en Russie pour avoir protesté comme contre la guerre en Ukraine.

Rien qu'à Moscou, la police a interpellé 560 personnes.

Selon le décompte de l'ONG OVD-Info, depuis le début de l'invasion, le 24 févier, plus de 11 000 manifestants ont été incarcérés.

L'opposant au Kremlin Alexei Navalny a appelé cette semaine les Russes a se réunir sur les places de villes et des villages pour protester contre l'invasion de l'Ukraine.

Les rassemblements ont eu lieu ce dimanche dans une cinquantaine de villes du pays.

Conformément à une nouvelle loi qui interdit toute action qui vise à discréditer l'armée en public, les manifestants s'exposent à des amendes et en Sibérie un homme a été condamné à payer l'équivalent de 450 euros.

À l'opposé, les expressions de soutien à l'invasion de l'Ukraine, filmées ici par la télévision publique russe, ne risquent ni verbalisations ni arrestations.

La télévision russe Rossya-1 a ainsi compilé des rassemblements et des actions organisées bien loin du Donbass, en Extrême-Orient russe, comme à Irkoutsk, Komsomolsk-sur-l'Amour, et même sur l'île de Sakhaline.