This content is not available in your region

Covid-19 : 6 millions de morts dans le monde depuis le début de l'épidémie

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Covid-19 : 6 millions de morts dans le monde depuis le début de l'épidémie
Tous droits réservés  AP Photo

Alors que la pandémie entre dans sa troisième année, le Covid-19 a fait plus de 6 millions de morts dans le monde.

Ce mardi 8 mars 2022, les Etats-Unis ont enregistré le plus de décès (958 621) devant le Brésil (652 143) et l'Inde (515 102). Mais rapporté à la population, les pays où l'épidémie a fait le plus de ravages sont le Pérou (211 000), la Bulgarie (35 923), la Hongrie (44 436) et la Macédoine du Nord (9 086). L'Afrique du Sud figure parmi les pays africains les plus durement touchés avec près de 100 000 victimes.

L'Organisation mondiale de la santé estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi, comme l'explique Tikki Pang, professeur à l'Université de Singapour : "Si vous mettez de côté le nombre de décès confirmés qui est de 6 millions, la surmortalité réelle est d'environ 21 millions. Cela prend en compte les décès non diagnostiqués, les décès qui surviennent à la maison, des sous-dénombrements, des sous-déclaration, à cause du manque de tests. Tout cela se produit dans des pays en développement."

La tragédie silencieuse de la pandémie

La tragédie restée dans l'ombre est celle du nombre d'enfants laissés orphelins par le Covid-19. On estime que leur nombre dépasserait celui des morts causés par la pandémie. Selon certains experts, ces jeunes risquent de souffrir d'insécurité financière, mais aussi d'être exposés à l'abandon scolaire, aux maladies mentales, et aux violences sexuelles.

L'un des pays les plus touchés par cette catastrophe silencieuse est le Pérou. Le 6 janvier dernier, la ministre de la Femme et des populations vulnérables, Diana Miloslavich, estimait à près d'un million d'enfants désormais orphelins.

Le gouvernement péruvien a mis en place une pension de 200 sols, soit environ** 40 euros.** Plus de 18 000 personnes touchent ces aides, mais la ministre estime qu’il faudrait étendre le nombre de bénéficiaires.