This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : les habitants de Lutsk face aux bombardements des forces russes

Access to the comments Discussion
Par Anelise Borges
euronews_icons_loading
Guerre en Ukraine : les habitants de Lutsk face aux bombardements des forces russes
Tous droits réservés  ANATOLII STEPANOV/AFP or licensors

Quatre soldats ukrainiens ont été tués et six blessés dans le bombardement de l'aéroport militaire de Lutsk, dans le nord-ouest de l'Ukraine.

Notre envoyé spéciale Anelise Borges est allée à la rencontre des habitants de Lutsk qui font face aux bombardements des forces russes.

Anelise Borges, Euronews :

"Nous ne sommes pas loin de l'aérodrome militaire ukrainien visé par Moscou vendredi matin. Nous venons juste d'y aller et un soldat nous a donné ceci. Il s'agit d'un éclat d'un des missiles qui a frappé cette installation. Selon les premiers rapports, le nombre de victimes s'élève à quatre soldats tués.

Jusqu'à présent, nous n'avions pas de bilan officiel, mais ce samedi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que 1300 soldats ukrainiens avaient perdu la vie depuis le début de la guerre.

L’atmosphère dans cette partie de l'Ukraine est nettement plus pesante depuis que les forces russes ont commencé à cibler l'ouest du pays.

La ville de Lutsk, qui compte environ 200 000 habitants, est actuellement sous tension. Il y a beaucoup d’appels réclamant une zone d'exclusion aérienne au-dessus du pays avant qu'il ne soit trop tard."

Les habitants perdent espoir

Olena est une Ukrainienne qui vit près de la base aérienne depuis plus de 22 ans et nous explique ce qu'elle a ressenti lors du bombardement des forces russes : "J'ai levé la tête et j’ai vu le missile voler au-dessus de nous. C'était d'abord comme un feu d'artifice, puis il y a eu une forte détonation. J'ai sauté par dessus la barrière et mon ami m'a dit de prendre nos passeports et de partir."

N'ayant aucun endroit où aller, Olena et son ami sont finalement revenus chez eux. Mais après presque trois semaines de guerre, Olena commence à perdre espoir :

"Ils (les Américains) disent que l'OTAN ne veut pas aider l'Ukraine. À la tête des États unis, il y a ce vieil homme énervant. Les Américains disent que Moscou et Kyiv devraient régler ça par eux-mêmes. Mais Poutine est devenu fou, il est assis dans son bunker et se protège contre les bombes."

Olena ne veut toujours pas quitter la ville. Sa fille et d'autres membres de sa famille sont déjà partis. Mais elle est consciente qu'elle devra bientôt rejoindre les millions de personnes qui ont déjà décidé de fuir le pays.

"Moscou essaie d'entrainer le Bélarus dans la guerre"

Anelise Borges, Euronews :

"Les autorités ukrainiennes ont également fait savoir que le Bélarus pourrait avoir l'intention d'envahir l'Ukraine Selon Kyiv, la Russie essaie d'entraîner son allié dans la guerre en organisant des attaques aériennes depuis l'Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré, ce samedi, qu'il s'était entretenu avec le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron, après qu'ils aient discuté avec Vladimir Poutine au téléphone.

Les efforts diplomatiques se poursuivent alors que la guerre se rapproche de plus en plus de l'Europe."