This content is not available in your region

France : colère en Corse à cause d'une "Marseillaise", qui aurait été entonnée par des CRS

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Les indépendantistes corses en colère
Les indépendantistes corses en colère   -   Tous droits réservés  AFP

Drapeaux corses sur l'épaule, la foule s'avance vers la caserne de CRS de Furiani près de Bastia. En Corse, des manifestants, à l'appel d'organisations indépendantistes et de syndicats d'étudiants, sont allés crier leur colère dimanche. Ils accusent les CRS d'avoir chanté la Marseillaise, vendredi, alors que la Corse enterrait Yvan Colonna, l'assassin du préfet Erignac.

Sur les réseaux sociaux circule une vidéo prétendument tournée au sein de ce cantonnement de CRS, où l'on entend une Marseillaise.

En réponse à ce qui est ici considéré comme une offense, les mots "Français de merde", sont accrochés aux grilles de la caserne.

"Il se passe un phénomène, il y a un réveil sociétal, avec une identité corse qui devient de plus en plus forte, et toute une frange de la population qui aujourd’hui a le sentiment d’avoir été volée, assure Paul-Felix Benedetti, leader de "Core in Fronte", mouvement indépendantiste minoritaire à l'Assemblée de Corse. Lorsqu’on a cru que par les élections on pouvait obtenir des avancées des politiques, qu’au bout de quelques années on voit une négation permanente de ce suffrage universel populaire, et bien il ne reste plus à ce moment-là que l’expression la rue, la contestation."

La manifestation a rassemblé 500 personnes à Bastia et 200 à Ajaccio. Des politiciens corses ont dénoncé une "haine coloniale à l'état pur".

L'agression mortelle en prison d'Yvan Colonna a réveillé sur l'île les violences contre l'Etat français .