EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Reprise des évacuations de civils de Marioupol

Reprise des évacuations de civils de Marioupol
Tous droits réservés Vadim Ghirda/ Associated Press
Tous droits réservés Vadim Ghirda/ Associated Press
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kiev et Moscou ont validé ce mardi l'ouverture de trois couloirs humanitaires, qui convergent tous vers la ville de Zaporiie.

PUBLICITÉ

Les autorités Ukrainiennes ont annoncé ce mardi 29 mars la reprise des évacuations de civils via trois couloirs humanitaires, notamment depuis la ville assiégée et partiellement détruite Marioupol, dans le sud du pays. 

Des routes pour échapper aux combats qui ont transformé en enfer le quotidien de centaines de milliers d'Ukrainiens. Après une journée de suspension par Kiev, qui disait craindre des "provocations" russes, le gouvernement ukrainien a accepté ce mardi de rouvrir trois couloirs humanitaires convenus avec Moscou. Ils convergent tous vers Zaporijie, dans le sud de l'Ukraine, sous contrôle de l'armée Ukrainiens.

"Dans l'Oblast de Donetsk, de la ville de Marioupol à la celle de Zaporijie, les gens pourront sedéplacer_ en utilisant leurs voitures privées_", a précisé depuis Kiev Iryna Vereschuk, vice-Première ministre ukrainienne. 

Deux autres routes ont également été ouvertes pour fui les villes de va de la ville de Melitopol, sous le contrôle des forces russes dans le sud du pays, à Zaporojie, et le troisième rejoint Zaporojie depuis Energodar, localité également entre les mains de Moscou, où est située une centrale nucléaire.

A plusieurs reprises depuis le début de la guerre, les évacuations ont été avortées, les deux parties s'accusant mutuellement de ne pas respecter les cessez-le feu.

Des pourparlers entre négociations russes et ukrainiens ont débuté ce mardi dans le palais de Dolmabahçe à Istanbul. Un des points importants des négociations porte sur "les garanties de sécurité et la neutralité, le statut dénucléarisé de notre Etat", a déclaré dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky à des médias russes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : au moins trois morts à Kharkiv, les infrastructures énergétiques de nouveau visées

No Comment. Les proches des prisonniers de guerre ukrainiens manifestent à Kyiv

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts