EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Au téléphone, Biden et Zelensky évoquent un renforcement de l'aide à l'Ukraine

Joe Biden et Volodymyr Zelensky à la Maison-Blanche (archives)
Joe Biden et Volodymyr Zelensky à la Maison-Blanche (archives) Tous droits réservés Evan Vucci/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Evan Vucci/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kiev serait toujours en attente d'armes supplémentaires promises par les Américains, notamment des drones kamikazes et des batteries anti-aériennes.

PUBLICITÉ

Le président américain Joe Biden s'est longuement entretenu par téléphone ce mercredi avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

Drones kamikazes et batteries anti-aériennes

A cœur des discussions : le soutien militaire renforcé des Etats-Unis pour aider l'Ukraine à se défendre face aux troupes russes.

Kyiv serait toujours en attente d'armes supplémentaires promises par les Américains, notamment des drones kamikazes et des batteries anti-aériennes.

"Nous avons parlé de soutien défensif spécifique" a notamment écrit Volodymyr Zelensky sur Twitter. Il fut question également d'un "nouveau paquet de sanctions renforcées et d'aide macrofinancière et humanitaire".

Londres et l'UE veulent maintenir la pression sur Moscou

A Londres, le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit favorable à une intensification des sanctions jusqu'au retrait de tous les soldats russes d'Ukraine :

"Ce que nous allons faire aussi, et j'espère que nous aurons le soutien de l'opposition, c'est de nous assurer qu'aucun de nos amis et partenaires dans le monde ne reviendra sur ces sanctions. Nous devons maintenant renforcer la pression économique sur Vladimir Poutine et il serait inconcevable que des sanctions puissent être levées simplement parce qu'il y a un cessez-le-feu."

Nous devons maintenant renforcer la pression économique sur Vladimir Poutine et il serait inconcevable que des sanctions puissent être levées simplement parce qu'il y a un cessez-le-feu.
Boris Johnson
Premier ministre britannique

De son côté, l'Union européenne assure également vouloir maintenir la pression sur la Russie pour qu'elle mette un terme son invasion. Sur Twitter, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a réaffirmé le soutien de l'Union à l'Ukraine et à son peuple.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine lutte pour réparer ses centrales électriques endommagées

La nuit dernière, des attaques de drones russes en Ukraine ont fait six morts et 16 blessés

La Pologne et l'Ukraine signent un accord bilatéral de sécurité