This content is not available in your region

Les dirigeants du G7 prêts à prendre de nouvelles sanctions contre Moscou

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Les dirigeants du G7 prêts à prendre de nouvelles sanctions contre Moscou
Tous droits réservés  Doug Mills/The New York Times via AP, Pool

Les Occidentaux durcissent le ton contre Moscou en réponse à l'invasion de l'Ukraine. Réunis à Bruxelles, les dirigeants du G7 ont affirmé leur solidarité avec Kyiv et se sont dit prêts à prendre de nouvelles sanctions contre Moscou si nécessaire.

Dans une déclaration commune, les dirigeants du G7 se sont engagés à renforcer leur coopération afin que les mesures déjà prises contre la Russie soient réellement efficaces. Ils se sont également dit prêt à prendre de nouvelles sanctions contre Moscou.

Près de 400 individus et entreprises sanctionnés

Un pas que Washington a déjà franchi. Ce jeudi, la Maison Blanche a annoncé une nouvelle salve de sanctions contre 328 députés de la Douma et l'institution elle-même ainsi que 48 "grandes entreprises publiques" du secteur de la défense.

Le Président américain annonce de nouvelles sanctions contre Moscou

Les sanctions visent ainsi notamment Tactical Missiles Corporation JSC (KTRV), un conglomérat de défense russe appartenant à l'État et dont l'armement est actuellement déployé en Russie, a indiqué le Trésor dans un communiqué séparé.

Parmi les personnalités, figure Guerman Gref, patron de la première banque russe Sberbank et "conseiller de Poutine depuis les années 1990", selon la Maison-Blanche.

Le milliardaire Gennady Timchenko, ses entreprises Volga Group et Transoil, ainsi que les membres de sa famille, sont aussi concernés, et son yacht, le Lena, est bloqué.

Sont également sanctionnés 17 membres du conseil d'administration de la banque Sovcombank.

De nouvelles sanctions britanniques

Quelques heures auparavant, le gouvernement britannique avait suivi la même ligne.

Il a ajouté 65 entreprises et individus à sa liste de sanction, ciblant entre autres la plus grande banque privée de Russie.

"Pas de griefs contre la population russe"

Dans leur déclaration, les dirigeants du G7 affirment ne pas ménager leurs efforts afin que Vladimir Poutine et ses soutiens rendent des comptes pour l'invasion de l'Ukraine.

Ils envoient également un message à la population russe : ils n'ont pas de griefs contre elle.