This content is not available in your region

Face aux parlementaires français, Volodymyr Zelensky appelle à de nouvelles sanctions contre Moscou

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Volodymyr Zelensky face aux parlementaires français, le 23 mars 2022
Volodymyr Zelensky face aux parlementaires français, le 23 mars 2022   -   Tous droits réservés  Francois Mori/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

L'Europe a réaffirmé mercredi son soutien à l'Ukraine face à la Russie de Vladimir Poutine devenue, selon les termes d'Ursula von der Leyen, "le pire ennemi du peuple russe", frappé par les sanctions économiques.

L'UE prépare de nouvelles sanctions contre Moscou

Les 27 devraient annoncer ce jeudi de nouvelles sanctions contre Moscou. Objectif : renforcer la pression sur le maître du Kremlin pour qu'il mette fin à la guerre en Ukraine.

"Avec nos partenaires internationaux, nous avons imposé les sanctions les plus lourdes que nous ayons jamais adoptées. Elles ont frappé le système financier, paralysé des secteurs économiques clés et touché les partisans du régime. Nous sommes prêts à faire plus pour affamer la machine de guerre de Poutine", a déclaré le président du Conseil européen Charles Michel.

Nous sommes prêts à faire plus pour affamer la machine de guerre de Poutine.
Charles Michel
Président du Conseil européen

Volodymyr Zelensky face aux parlementaires français

Un peu plus tôt, le président ukrainien avait poursuivi sa tournée des Parlements européens en s'adressant cette fois aux députés et sénateurs français, réunis en session extraordinaire.

Volodymyr Zelensky appelle la France à tout faire pour aider à arrêter cette guerre en adoptant de nouvelles sanctions contre la Russie :

"Chaque semaine, nous avons besoin d'un nouveau train de sanctions. Les entreprises françaises - Renault, Auchan, Leroy Merlin et d'autres - doivent quitter le marché russe, elles doivent cesser de parrainer la machine de guerre russe."

Les entreprises françaises (...) doivent cesser de parrainer la machine de guerre russe.
Volodymyr Zelensky
Président ukrainien

Vladimir Poutine répond aux sanctions

A Moscou, Vladimir Poutine a annoncé mercredi que la Russie n'accepterait plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l'Union européenne.

Le président russe entend riposter aux sanctions en ciblant à son tour les monnaies occidentales : "Un certain nombre de pays occidentaux ont pris des décisions illégitimes sur le soi-disant gel des avoirs russes. Ils ont en fait tiré un trait sur la fiabilité et la confiance de leurs monnaies."

Vladimir Poutine qui vient d'être lâché par l'un de ses conseillers : Anatoly Chubais, l'architecte des réformes économiques de la Russie post-soviétique, a démissionné de son poste d'envoyé spécial du Kremlin et a quitté le pays en raison de la guerre en Ukraine.