This content is not available in your region

51ème jour de guerre en Ukraine : le point sur la situation, cartes à l'appui

Access to the comments Discussion
Par Oleksandra Vakulina
euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés  euronews

Moscou veut intensifier ses frappes sur Kyiv, alors que l'armée russe peine à avancer dans l'est de l'Ukraine. Le point sur la situation, cartes à l'appui.

Le ministère russe de la défense affirme avoir effectué des frappes de missiles visant la capitale ukrainienne, Kyiv, et prévient que de telles attaques vont s'intensifier.

De puissantes explosions ont été entendues dans la capitale et dans d'autres villes.

Les sirènes de raid aérien ont retenti dans toute l'Ukraine, dans toutes les régions et les gens se sont précipités dans les abris.

Le ministère russe de la défense menace d'augmenter "le nombre et l'ampleur des frappes de missiles contre les installations" de la capitale ukrainienne en réponse à toute "attaque terroriste et tout acte de sabotage" sur le territoire russe.

Mais il y a aussi d'autres raisons.

Selon l'Institut pour l'Etude de la guerre : dans l'est, les forces russes ont poursuivi sans succès leurs attaques quotidiennes contre Rubizhne, et Popasna et n'ont réalisé aucune avancée territoriale.

Les forces russes ont poursuivi leurs assauts contre les défenses ukrainiennes dans le sud-ouest et l'est de Marioupol, mais aucun changement territorial ne peut être confirmé.

Et enfin : le navire de guerre russe endommagé par une explosion mercredi a coulé, selon le ministère russe de la défense.

Kyiv affirme que ce sont ses missiles qui ont touché ce navire. Moscou n'a pas signalé d'attaque - elle affirme que le navire a coulé après un incendie.

Le Moskva jouait un "rôle clé en tant que navire de commandement et nœud de la défense aérienne", a déclaré le ministère britannique de la défense.

Selon les bulletins de renseignements, cet incident signifie que la Russie a maintenant subi des dommages sur deux bateaux clés depuis l'invasion de l'Ukraine. Le premier à avoir coulé était le Saratov, un navire amphibie de débarquement de classe Alligator, c'était le 24 mars.

Ces deux événements conduiront probablement la Russie à revoir son dispositif maritime en mer Noire.