This content is not available in your region

Ukraine : la barre des cinq millions de réfugiés franchie moins de deux mois après l'invasion

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des réfugiés ukrainiens à Nadarzyn, Pologne, le 25 mars 2022
Des réfugiés ukrainiens à Nadarzyn, Pologne, le 25 mars 2022   -   Tous droits réservés  Petr David Josek/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Ils sont désormais cinq millions à avoir quitté l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe il y a deux mois. Un chiffre fourni par le Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU, qui affirme par ailleurs que le nombre de personnes fuyant le conflit va continuer d'augmenter dans les prochaines semaines.

Cinq millions de réfugiés en deux mois, du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale

"_C'est un nombre vertigineux de personnes qui ont dû abandonner leur maison, leurs biens et, dans certains cas leur famille. Des millions de vies ont été brisées et leur vie déchirée par cette guerr_e" explique Shabia Mantoo, porte-parole de l'agence onusienne.

Près de six réfugiés Ukrainiens sur 10 (2 825 463) se trouvent en Pologne, qui en accueille de très loin le plus grand nombre, même si certains se rendent ensuite dans d'autres pays européens. Le HCR estime que l'Europe n'a pas connu un tel flot de réfugiés depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Viktoriya Savyichkina, réfugiée à Varsovie raconte pourquoi elle a décidé de fuir Marioupol :

"Nous voulions partir immédiatement parce que toutes les maisons autour étaient détruites. Nous nous sommes terrés dans les caves, nous avions peur de sortir. Tout était pillé, les gens avaient faim, nous n'avions même pas d'eau pour boire".

Plus d'un million d'Ukrainiens revenus dans leur pays depuis le début de la guerre

En parallèle, le porte-parole du service ukranien des garde-frontières Andriï Demtchenko a annoncé mercredi qu'un total de 1,1 million d'Ukrainiens sont retournés dans leur pays depuis le début de l'invasion russe le 24 février.

Il n'a pas toutefois pas précisé dans quelle proportion ces personnes étaient des Ukrainiens ayant fui le pays au début de l'invasion ou des Ukrainiens qui vivaient déjà à l'étranger avant la guerre.