EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Greenpeace à l'assaut d'un pétrolier russe, au large d'Oslo, qui "finance la machine de guerre"

Les militants de Greenpeace accrochés à l'ancre du pétrolier
Les militants de Greenpeace accrochés à l'ancre du pétrolier Tous droits réservés Ole Berg-Rusten/Ole Berg-Rusten / NTB
Tous droits réservés Ole Berg-Rusten/Ole Berg-Rusten / NTB
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Norvège, des militants de Greenpeace bloquent un pétrolier russe pour l'empêcher de débarquer sa cargaison de pétrole à Oslo. Ils affirment que les importations de carburant contribuent à financer la "machine de guerre" du président Vladimir Poutine.

PUBLICITÉ

A l'assaut d'un pétrolier russe. En Norvège des militants de Greenpeace empêchent le navire de livrer son pétrole à Oslo. Portant des brassards et des drapeaux arc-en-ciel, les militants norvégiens ont déployé des banderoles déclarant la guerre au carburant russe, pour manifester contre le conflit en Ukraine.

"Greenpeace s'est enchaîné à l'ancre de l'énorme pétrolier Ust Luga, qui est chargé de pétrole russe à destination du terminal Esso, ici en Norvège, explique depuis le petit zodiac Frode Pleym, directeur de Greenpeace Norvège. Greenpeace exige que la compagnie pétrolière Esso et le gouvernement norvégien n'importent pas de pétrole russe en Norvège, car il sert à financer la guerre de Poutine en Ukraine. Et c'est mal.L'achat de pétrole russe finance la machine de guerre de Poutine en Ukraine. Ces exportations sont importantes pour la Russie. C'est une honte que la Norvège permette cela. Nous demandons donc qu'ils arrêtent cette importation".

Les militants de Greenpeace ont été finalement arrêtés, après quelques heures, par la police norvégienne.

Leur cible, le Ust Luga, affrété par la compagnie pétrolière russe Novatek, transporte 95 000 tonnes de carburant. Il vient du port d'Ust Luga, près de Saint-Pétersbourg.

Selon la porte-parole d'Esso Norvège, le pétrolier n'a pas été affecté par les sanctions occidentales contre la Russie car "le contrat a été signé avant que la Russie n'envahisse l'Ukraine".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un avion de ligne russe s'écrase à vide près de Moscou, tuant les 3 membres de l'équipage

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny