This content is not available in your region

La diplomatie américaine de retour sur le sol ukrainien

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Antony Blinken en visite officielle en Ukraine
Antony Blinken en visite officielle en Ukraine   -   Tous droits réservés  Brendan Smialowski/AFP or licensors

C'est la visite de plus haut niveau des Etats-Unis depuis le début de l'invasion russe en Ukraine : le chef de la diplomatie Antony Blinken et le ministre de la Défense Llyod Austin étaient à Kyiv ce dimanche pour rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Washington annonce le retour de ses diplomates dans le pays. Le secrétaire d'Etat américain a aussi révélé la nomination dans les prochains jours d'une ambassadrice, Bridget Brink, actuelle ambassadrice en Slovaquie, alors que le poste était occupé depuis 2019 par des chargés d'affaires. Ils promettent également une aide militaire de 660 millions d'euros.

Le président ukrainien voit dans cette visite un signe positif : "Pourquoi est-il essentiel que ces dirigeants viennent nous voir ? expliquait-il en conférence de presse. Je vais être pragmatique : vous ne pouvez pas venir nous voir avec les mains vides, en ce moment. Nous attendons des choses spécifiques, des armes particulières. C'est pourquoi je crois que nous devrions obtenir des Etats-Unis ce sur quoi nous nous étions mis d'accord, ou une partie du paquet de l'armement pour l'Ukraine."

Je vais être pragmatique : vous ne pouvez pas venir nous voir avec les mains vides, en ce moment. Nous attendons des choses spécifiques, des armes particulières
Volodymyr Zelensky
président ukrainien

Les autorités ukrainiennes veulent mettre en place des couloirs humanitaires à Marioupol, ce lundi pour évacuer la centaine de milliers de civils pris au piège de l'assaut russe qui vit dans des conditions dramatiques.

Le coordinateur de crise pour l'Ukraine des Nations Unies, Amid Awad, appelle à une "trêve immédiate" dans cette ville portuaire : "la vie de centaines de milliers de personnes est en jeu, y compris des femmes, des enfants et des personnes âgées. Ils doivent être évacués maintenant. Demain ce sera trop tard" a-t-il écrit sur Twitter.

Le Comité international de la Croix-Rouge réclame aussi une aide d'urgence pour les civils :

Le CICR demande un accès immédiat à Marioupol pour secourir les civils

Moscou prétend avoir "libéré" Marioupol, presque entièrement sous son contrôle. Mais Kyiv affirme que des combattants ukrainiens défendent encore le complexe métallurgique Azovstal. Les militaires russes assiègent et bombardent toujours l'usine, qui abrite aussi des civils, d'après le gouvernement. Il dit avoir proposé à la Russie une "session spéciale de pourparlers juste à côté du site d'Azovstal", sans réponse pour le moment.

Ce dimanche, en Russie et en Ukraine, les orthodoxes célébraient Pâques. Deux mois après le début de la guerre, les festivités étaient gâchées par la tristesse côté ukrainien.