Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'acharnement des militaires contre Aung San Suu Kyi

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
L'ancienne dirigeante birmane Aung San Suu Kyi
L'ancienne dirigeante birmane Aung San Suu Kyi   -   Tous droits réservés  Gemunu Amarasinghe/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

Cinq ans de prisons en plus : la junte militaire a condamné l'ancienne dirigeante birmane dans un procès en corruption. Un procès politique dénoncé par la communauté internationale.

La prix Nobel avait déjà été condamnée à six ans de prisons dans d'autres procédures. Plusieurs de ses proches ont aussi reçu de lourdes peines : la peine capitale pour un ex-parlementaire, 75 ans de prison pour un ancien ministre. Certains sont partis en exil ou sont entrés en clandestinité.

Aung San Suu Kyi est déjà en détention depuis le 1er février 2021, date du coup d'Etat militaire qui l'a écartée du pouvoir, après des élections largement remportées en 2015 puis en 2020. Elle est en résidence surveillée et, à 76 ans, est en bonne santé, d'après un proche du dossier. 

Cette figure du combat pour la démocratie reste très populaire dans son pays, d'autant que le coup d'Etat du février 2021 a fait plonger le pays dans le chaos : d'après une ONG locale, près de 1800 civils ont été tués par les forces de sécurité et plus de 13 000 ont été arrêtés.